/lifestyle/family
Navigation

Agrémentez vos plates-bandes de fruits et légumes

Agrémentez vos plates-bandes de fruits et légumes
Photo courtoisie, Livre les plates-bandes

Coup d'oeil sur cet article

La transformation des traditionnelles plates-bandes en jardin comestible est un concept qui gagne en popularité. Les fruits, les légumes et les plantes comestibles permettent d’enjoliver différents styles d’aménagements paysagers avant d’agrémenter votre assiette.

Le foodscaping est un mode de vie actuellement très prisé, selon l’horticulteur et auteur de plusieurs ouvrages, Albert Mondor. Le phénomène a gagné en importance au Canada où la très grande majorité des gens demeurent en milieu urbain et n’ont que très peu d’espace pour jardiner. Leur créativité est donc sollicitée, alors que les toits, les balcons, les bacs et de minuscules lopins de terre peuvent se transformer en aménagements paysagers comestibles.

« On peut faire de belles grandes plates-bandes potagères si on a un grand terrain, mais en milieux urbains, on peut faire ça en façade, dans la ruelle, en bacs. Ça permet d’avoir une plate-bande comestible fort jolie en plus d’avoir des fruits et légumes beaux et bons », explique M. Mondor.

 

Diversifier les plants

Pour ce faire, les adeptes peuvent simplement intégrer à une plate-bande existante quelques plantes potagères, des fines herbes ou des plantes comestibles, mais ils peuvent encore réaliser un aménagement entièrement consommable en mariant différents types de plantes. Albert Mondor suggère de planter des arbres fruitiers ou des plantes comestibles plus imposantes à l’arrière de la plate-bande, d’ajouter des plants légèrement plus petits au centre, comme la bette à carde ou encore la mélisse, puis d’insérer des plants qui viennent couvrir le sol à l’avant comme des fraises ou du thym, notamment.

« Il ne faut pas hésiter à mélanger les végétaux », conseille l’horticulteur et auteur du livre Les plates-bandes gourmandes, l’aménagement paysager comestible. « En diversifiant, on récolte toute la saison, on attire les insectes pollinisateurs lors des différents moments de la floraison et on crée une plate-bande plus facile à entretenir », explique-t-il. « Et on plante serré. »

Framboisier
Photo courtoisie, Livre les plates-bandes
Framboisier

Et quand planter ? Justement, avec le printemps qui semble s’installer définitivement, les jardiniers pourront songer à l’aménagement de leurs plates-bandes comestibles prochainement. Albert Mondor soutient que les gens doivent cesser de craindre de planter des légumes avant la fin du mois de mai, ou même à la fin juin, puisqu’il s’agit d’une « façon de voir dépassée ». Outre les tomates, les concombres et certaines autres variétés qui craignent le gel, plusieurs plantes comestibles, légumes et fruits peuvent être plantés dès la mi-avril. Il ne suffit que de consulter un calendrier de semis.

Qui plus est, les jardins peuvent être garnis de plantes comme les hostas, les pensées, les impatientes, les œillets et les hémérocalles, qui peuvent toutes être consommées des racines à la fleur, selon les variétés.

« C’est fascinant la quantité de végétaux qui sont habituellement cultivés pour l’ornement et qui sont tout à fait comestibles », s’émerveille M. Mondor.

L’expert suggère d’opter pour des plantes qui sont moins susceptibles d’être ravagées par des maladies.
Photo courtoisie, Livre les plates-bandes
L’expert suggère d’opter pour des plantes qui sont moins susceptibles d’être ravagées par des maladies.

Conscience écologique

En plus d’être beaux et éventuellement bons, les aménagements paysagers comestibles permettent l’éveil d’une certaine conscience écologique parce qu’ils permettent la réduction de la pollution liée notamment aux transports des aliments, cela crée moins de gaspillage, de dépendance au supermarché, et, en plus, on retrouve l’essence même des aliments, selon l’expert.

« Les gens sont craintifs, apeurés par l’offre alimentaire et les problèmes causés par l’industrialisation de l’agriculture », indique-t-il en faisant référence aux organismes génétiquement modifiés et aux éclosions d’infections à la bactérie E. coli qui est présente dans la laitue romaine, notamment.

« L’agriculture urbaine permet de le contrer. Ce n’est pas une panacée, mais c’est une partie de la solution », dit Albert Mondor.

Extraits du livre <i>les plates-bandes gourmandes</i><br>
Albert Mondor - Les Éditions du Journal
Photo courtoisie, Les éditions du jour
Extraits du livre les plates-bandes gourmandes
Albert Mondor - Les Éditions du Journal

 

Comment aménager une plate-bande comestible ?

► Ne jamais jeter ou remplacer la terre existante : La terre argileuse en est une d’excellente qualité, selon l’horticulteur et auteur Albert Mondor. Il ne faut en aucun temps la jeter, à moins qu’elle soit contaminée. Dans ce cas, on surélève la plantation avec un bac, sinon on conserve la terre existante qu’on amende avec un bon compost.

Agrémentez vos plates-bandes de fruits et légumes
Photo courtoisie, Livre les plates-bandes

► Planter des variétés qui poussent facilement : Il existe des légumes vivaces « extrêmement » intéressants, aux dires de M. Mondor. Des arbres ou arbustes fruitiers qui reviennent chaque année, comme le framboisier nain. Des fines herbes vivaces comme la mélisse, la sarriette d’hiver ou la marjolaine. Quant aux légumes vivaces, vous pouvez opter pour les asperges, la rhubarbe, le topinambour, le kale de mer et les oignons égyptiens, notamment. Les hostas et les hémérocalles figurent pour leur part dans la catégorie des plantes comestibles vivaces.

► Se faciliter la vie : Il suffit de planter les variétés de manière « serrée », afin de permettre le moins possible aux mauvaises herbes de s’immiscer dans votre plate-bande comestible. Vous pouvez également ajouter du paillis. L’expert suggère également d’opter pour des plantes qui sont moins susceptibles d’être ravagées par des maladies comme les framboises, le kale de mer, entre autres. Une méthode simple pour protéger son aménagement paysager comestible des indésirables est de le couvrir avec un agrotextile ou encore d’utiliser des répulsifs.

10 Fruits, légumes et plantes idéaux

Oignons égyptiens
Photo courtoisie, Livre les plates-bandes
Oignons égyptiens
  • Poiriers asiatiques
  • Framboisiers
  • Oignons égyptiens
  • Haricots
  • Poivrons
poivrons
Photo courtoisie, Livre les plates-bandes
poivrons
  • Bette à carde
  • Basilic
  • Marjolaine
  • Hosta
  • Pensée