/investigations
Navigation

Le Soleil et La Presse font appel à Québec

Le gouvernement Legault crée un comité interministériel pour étudier de nouvelles mesures d’aide

Coup d'oeil sur cet article

Confrontés à d’importantes difficultés financières, La Presse et Le Soleil ont récemment cogné à la porte du gouvernement Legault, qui a créé un comité interministériel pour trouver des façons de venir en aide à l’ensemble des médias écrits. 

Notre Bureau d’enquête a appris que le gouvernement est particulièrement pessimiste quant à l’avenir de Capitales Médias, qui publie Le Soleil et cinq quotidiens régionaux. 

Dans le cas de La Presse, ses fonds pourraient être épuisés d’ici un an, et ce, malgré la campagne de sollicitations de dons en cours depuis le début de 2019. 

« Quand on regarde le plan d’action qu’on a mis en place, les partenaires qu’on a autour de nous, on n’est pas sur le respirateur artificiel », a assuré hier le président de Capitales Médias, Martin Cauchon. 

C’est le ministre des Finances, Éric Girard, qui préside le comité spécial, auquel participent également le cabinet du premier ministre François Legault ainsi que les ministres de l’Économie et de la Culture. 

Le Devoir et des hebdos aussi 

Selon nos sources, Le Devoir et des hebdomadaires indépendants ont eux aussi sollicité l’aide de Québec. En tout, les médias concernés emploient environ 1000 personnes. 

En décembre 2017, le gouvernement Couillard avait suscité une controverse en accordant un prêt de 10 millions $ à Capitales Médias. 

Pour éviter de se faire accuser d’appuyer seulement une ou deux entreprises de presse, le gouvernement caquiste cherche une solution « universelle » dont pourrait bénéficier l’ensemble des médias écrits, a-t-on expliqué. 

Québec entend présenter son plan pour la presse écrite juste avant la tenue d’une commission parlementaire sur le sujet, l’automne prochain. 

Aide fédérale insuffisante 

Depuis deux ans, La Presse attendait avec impatience de l’aide du gouvernement Trudeau, mais les mesures finalement annoncées dans le budget Morneau du mois dernier ont été jugées insuffisantes par la direction. 

Les journaux bénéficient désormais d’un crédit d’impôt fédéral d’une valeur maximale de 13 750 $ par année pour chacun de leurs journalistes, ce qui représente environ 2,75 M$ par année pour La Presse. Cette aide « ne correspond pas au besoin des grandes salles d’information », avait alors commenté le président de La Presse, Pierre-Elliott Levasseur, dans un message envoyé au Journal

Guy Crevier, vice-président du Conseil et éditeur, et Pierre-Elliott Levasseur, président de La Presse, lors de l’annonce de la création d’un OSBL, en mai 2018.
Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin
Guy Crevier, vice-président du Conseil et éditeur, et Pierre-Elliott Levasseur, président de La Presse, lors de l’annonce de la création d’un OSBL, en mai 2018.

Rappelons que La Presse a reçu 50 M$ de Power Corporation pour voler de ses propres ailes, l’été dernier. Désormais propriété d’une fiducie à but non lucratif, le média s’est séparé de 37 salariés, l’automne dernier, mais il emploie toujours plus de 500 personnes. La Presse a aussi obtenu des concessions liées au régime de retraite de ses quelque 200 journalistes, ce qui doit lui faire économiser 1 M$ par année. 

Gros dons limités 

Ottawa a en outre accédé à la demande de La Presse de rendre déductibles d’impôt les dons qui lui seront versés. 

En revanche, le quotidien ne peut pas « recevoir d’une seule source des dons qui représentent plus de 20 % » de sa récolte annuelle totale. Une exception a toutefois été prévue pour la contribution de 50 millions $ effectuée par Power. 

Depuis l’an dernier, les journaux ont également droit à un crédit d’impôt remboursable de Québec. Celui-ci couvre 35 % des frais de « conversion numérique » jusqu’au 1er janvier 2023. La mesure a coûté 11,4 M$ l’an dernier et doit coûter 19,1 M$ cette année. La Presse, Capitales Médias et Le Devoir ont en outre obtenu une somme de 400 000 $ chacun d’un programme d’« aide à l’adaptation numérique » du ministère de la Culture, l’an dernier. 

Aide publique à la presse écrite 

Mars 2019 

Annonce de mesures de 595 M$ dans le budget Morneau 

Mars 2018 

Annonce d’un crédit d’impôt de 64,7 M$ dans le budget Leitao 

Décembre 2017 

Prêt de 10 M$ à Capitales Médias 

Mars 2017 

Annonce d’un programme d’aide de 36 M$ par Québec