/sports/hockey
Navigation

Les Stars devront s’inspirer du passé

Les Stars devront s’inspirer du passé
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Comme ce fut le cas durant leur duel de premier tour, les Stars de Dallas accusent un retard de 2 à 1 dans leur série contre les Blues de St. Louis et ils ont intérêt à offrir un effort plus soutenu pour espérer vaincre des rivaux en confiance.

Même s’ils ont créé l’égalité trois fois pendant le troisième match de la demi-finale de l’Association de l’Ouest, lundi, les hommes de l’entraîneur-chef Jim Montgomery ont plié l’échine 4 à 3. S’ils souhaitent reproduire la séquence de trois victoires leur ayant permis de revenir de l’arrière et d’éliminer les Predators de Nashville, les Stars devront être plus convaincants, et ce, dès le quatrième affrontement face aux Blues.

«On s’est retrouvé dans cette situation auparavant. Vous remportez une partie des séries et vous vous sentez comme si vous venez de gagner la coupe Stanley. Vous perdez une rencontre et c’est quasiment le temps des vacances. On a discuté de l’importance de demeurer en contrôle, sachant qu’il faut être prêt à jouer chaque soir. Nous avons disputé notre meilleur match dans le quatrième duel contre Nashville et on devra en faire de même mercredi», a mentionné au site NHL.com le défenseur Ben Lovejoy.

Aux yeux de son coéquipier John Klingberg, rien n’est donc perdu. Il suffit d’effacer et de recommencer.

«Oui, il faut oublier cela rapidement. Les Blues ont également joué avec leur cœur. Les deux formations ont réellement tout essayé pour faire la différence, [...] mais si on regarde de notre côté, on peut dire qu’on a montré notre caractère en remontant trois fois. Il y aura des hauts et des bas durant toute la série», a-t-il souligné.

Éthique à améliorer

Les Stars voudront ainsi prendre les devants dans le match 4, ce qu’ils ont été incapables de faire, lundi. Mais pour cela, ils devront éviter de laisser de l’espace aux joueurs des Blues, comme ce fut le cas sur le but décisif de Patrick Maroon en fin de troisième période.

«Nous avons été dominés au plan du travail. Je pense que les 20 dernières minutes ont certainement été meilleures pour nous, mais ils ont gagné plus de batailles. Leur équipe jouait avec l’énergie du désespoir, plus que la nôtre, et nous n’avons pas répondu à l’appel», a expliqué l’attaquant Tyler Seguin à propos de ses adversaires.

«Les Blues furent la meilleure équipe dans le dernier match. Ils ont accompli du bon boulot après avoir concédé des buts et sont revenus avec vigueur en nous forçant à patiner à l’intérieur de notre territoire, a renchéri Andrew Cogliano. Même si on a pu les égaler quelques fois, il reste qu’habituellement, le club qui performe mieux a le dernier mot.»