/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Cachez ce Sports Illustrated que je ne saurais voir

Le mannequin Halima Aden.
Photo courtoisie, Sports Illustrated Le mannequin Halima Aden.

Coup d'oeil sur cet article

Enfin ! Il était temps que le Sports Illustrated arrive en 2019 ! Après des années à nous titiller avec un numéro spécial « maillots de bain » qui montrait des filles en « maillot de bain », ils ont enfin vu la lumière et nous montrent une fille qui cache son bikini en dessous d’un burkini ! Ça, c’est coquin, ça, c’est aguichant ! Un spécial maillot avec pas de maillot. Il fallait y penser.

DESSINE-MOI UN BIKINI

C’est une première ! Madame Figaro et tous les magazines féminins qui placent la libération de la femme au centre de leurs priorités (avec les conseils sur les meilleurs soins anticellulite et les 10 meilleures façons de prendre un sexfie) parlent d’un moment « historique ». Une date à marquer d’une pierre blanche.

En effet, pour la première fois, le SI Swimsuit edition fait poser une femme portant un burkini et un hijab. Finie l’époque où l’on vous montrait des filles vêtues de soie dentaire. Avant on dévoilait, maintenant, on voile. Ça s’appelle le progressisme.

Vous vous souvenez du Petit Prince de Saint-Exupéry ? Quand le petit bonhomme n’arrête pas d’achaler l’aviateur pour qu’il lui dessine un mouton, et qu’il n’est jamais satisfait du résultat, qu’est-ce qu’il fait, l’aviateur ? Il dessine une boîte et dit au Petit Prince : « Ça, c’est la caisse. Le mouton que tu veux est dedans ». « C’est tout à fait comme ça que je le voulais ! », répond le Petit Prince, ravi.

C’est sûrement à ce chef-d’œuvre de la littérature que les rédactrices (oui, ce sont des femmes) de Sports Illustrated ont pensé. « Regarde ce burkini, le bikini est caché dedans, sous des mètres et des mètres de tissu couvrant chaque centimètre de peau ».

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Comme l’a écrit la mannequin en question, Halima Aden, américano-somalienne, sur son compte Instagram : « Ne te change pas toi-même. Change les règles du jeu ». Alors au lieu de changer sa façon de s’habiller à la plage, changeons la façon dont Sports Illustrated­­­ définit la notion de « fille à moitié nue étendue de façon lascive sur une plage ».

Bon, le magazine s’appelle Sports Illustrated. Donc, on est supposé y voir des sportifs ou des gens ayant un corps sportif, avec des illustrations. Cette fois-ci, c’est une personne dont on ignore si elle est sportive ou pas (vu que tous ses membres sont recouverts) et ce n’est pas illustré, mais caché. Mais bon, vous me direz que ce n’est pas si grave que ça, un magazine qui porte mal son nom. Au Québec, on a bien L’Actualité­­ qui ne suit pas l’actualité.

EN PETITE TENUE

Ah, je vous le dis, on vit une belle époque ! J’ai déjà hâte au défilé de Victoria’s Secret, qui comme chacun sait vend de la lingerie féminine. Chaque année, les plus beaux pétards internationaux défilent en culotte et soutien-gorge. Mais cette année, pour imiter Sports Illustrated, Victoria’s Secret va-t-elle faire défiler ces déesses... en niqab ou en burqa ?

Ben quoi ? Comme le disait St-Ex, l’essentiel est invisible pour les yeux !