/news/currentevents
Navigation

Décès d'une fillette à Granby: la mère blâme la DPJ

Coup d'oeil sur cet article

 GRANBY – La mère de la fillette de 7 ans qui est décédée à Granby critique durement la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ). C’est que la petite était connue de l’organisme depuis son plus jeune âge.  

 • À lire aussi - Le ministre Carmant demande la tenue de deux enquêtes  

 • À lire aussi - Attention aux conclusions hâtives, dit la DPJ  

 La petite a été retrouvée inconsciente lundi matin et transportée d’urgence à l’hôpital où elle a succombé à ses blessures mardi. L’enfant aurait été maltraitée, amaigrie et son corps aurait été recouvert de diverses blessures. 

«Je ne peux pas accepter le fait que ma fille de 7 ans soit morte. Je ne peux pas accepter. J’ai été obligée de la débrancher», a raconté sa mère en entrevue à TVA Nouvelles. 

«La maigreur qu’elle avait, les plaies qu’elle avait, les blessures. Elle était dans le coma quand je suis arrivée», a ajouté la mère endeuillée. 

Ses proches affirment avoir fait de nombreux signalements à la police et à la DPJ. Ils exigent des réponses, à la suite des nombreux signalements faits pour demander de retirer la garde 

«Je ne veux pas juger personne. Je ne suis pas là pour jeter la pierre à personne. Par contre, je persiste à dire que le système a eu une faille, la DPJ a eu une faille, une sérieuse», a dit la grand-mère maternelle de l’enfant. 

«Le milieu du père était un milieu toxique. On s’est battu pendant trois ans et demi pour la sortir de là. On avait des rapports, on avait des preuves, on avait des rapports de police. On avait tout pour prouver qu’elle se faisait battre, qu’elle était violentée, qu’elle était négligée, qu’elle ne mangeait pas», a insisté sa mère. 

TVA Nouvelles a questionné la mère à savoir pourquoi elle n’avait pas la garde de sa fille. Elle a expliqué avoir tenu des propos inquiétants lors de l’accouchement. Un médecin a alors fait un signalement à la DPJ en estimant que la mère était agressive. 

La femme qui a également trois autres enfants assure qu’en aucun temps, elle n’aurait fait de mal à sa fille. 

La famille de la petite victime invitait la population à se recueillir mercredi soir à 19 h 30 à Granby pour rendre un dernier hommage à la fillette.