/news/currentevents
Navigation

Inondations à L’Île-Bizard : Digue affaiblie par des sacs de sable volés

Coup d'oeil sur cet article

 Une dizaine de bénévoles et des équipes de spécialistes ont été dépêchés d’urgence, mardi soir, pour renforcer une digue en danger, dont les sacs de sable auraient été volés à L’Île-Bizard.

 Le barrage, situé sur la rue Jean-Yves à Montréal, retient plus de quatre pieds d’eau provenant de la rivière des Prairies. Si la digue cède, des dizaines de maisons du quartier résidentiel seront inondées. Pour le moment, le pire a été évité. 

 « Des personnes sont venues ici voler beaucoup de sacs de la digue, mais une chance, mes voisins les ont vus. Ils ont crié après et ils ont appelé la police. C’est inquiétant et criminel. Si le barrage faiblit en enlevant les sacs, tout part en vagues et toute la rue devient inondée », a dénoncé Carlo Martinez, qui habite en face de la digue. 

 Domenic Frattaroli fait partie des bénévoles qui ont renforcé le barrage en vitesse, entre 22h et 1h du matin, dans la nuit de mardi à mercredi. 

 « Ce n’est pas la première fois qu’ils volent des sacs cette semaine ici. Si la digue cède, tous les voisins écopent. Ce n’est pas compliqué, appelez la Ville si vous voulez des sacs de sable. Ils en ont plein. Les voleurs ne comprennent rien. Leur geste peut vraiment être dangereux », a soutenu M. Frattaroli. 

 

 Montréal aux aguets

 La Ville de Montréal affirme être au courant que la digue de la rue Jean-Yves, dans l’arrondissement de l’île-Bizard–Sainte-Geneviève, a subi un affaiblissement au cours de la nuit du 30 avril au 1er mai. 

 Elle soutient que ses équipes multidisciplinaires d’intervention rapide et urgente de Montréal, qui sont composées de pompiers, de membres des Forces armées canadiennes, de cols bleus et d’experts internes, ont répondu rapidement à la situation en fortifiant et solidifiant la digue en question. 

 « Nous n'avons pas d'indication à l'effet que cette situation ait été provoquée par un vol de sacs de sable. De façon générale, un affaiblissement de digue peut survenir en raison de la pression de l'eau sur les sacs de sable », a écrit dans un courriel la porte-parole de la Ville, Audrey Gauthier. 

 La police de Montréal a indiqué au « 24 Heures » avoir reçu un appel fait au 911, mardi soir, à propos du barrage, mais n’est pas en mesure de donner plus de détails sur cet événement pour le moment. 

 Les citoyens montréalais touchés par les inondations peuvent d’ailleurs composer le 311 pour obtenir des sacs de sable gratuits et disponibles en quantité suffisante.