/news/transports
Navigation

Le vieux pont Champlain devrait être recyclé à 80%

La déconstruction de la structure commencera en 2020 et durera deux ans

Coup d'oeil sur cet article

À quelques semaines de la fermeture du vieux pont Champlain, l’organisme propriétaire de la structure annonce que 80 % des matériaux seront recyclés.  

C’est définitif, le vieux lien routier de 3,4 km entre Montréal et la Rive-Sud ne sera pas conservé pour être reconverti en piste cyclable ou en voie piétonne.  

Le pont Samuel-De Champlain (à droite) devrait être ouvert en juin. L’ancienne structure (à gauche) sera ensuite démolie.
Photo d'archives
Le pont Samuel-De Champlain (à droite) devrait être ouvert en juin. L’ancienne structure (à gauche) sera ensuite démolie.

La société Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée (PJCCI) a indiqué mercredi en conférence de presse qu’elle étudie la possibilité de laisser en place un élément du pont pour en faire un mémorial, mais pas de quoi circuler dessus.  

« Il faut le déconstruire parce qu’il empiète sur les culées du nouveau pont et parce qu’il nécessiterait trop d’investissements pour l’entretenir », a tranché Anne Belhumeur, directrice principale de PJCCI.  

Mme Belhumeur a précisé qu’une grande partie des matériaux du pont érigé en 1962 seront recyclés. Après plusieurs minutes d’hésitation, l’ingénieure de formation s’est avancée sur le chiffre de 80 %.  

« L’idée est vraiment de minimiser l’impact environnemental. C’est un enjeu central pour nous », a-t-elle insisté.  

Quelles méthodes ?  

Toutefois, un flou entoure encore cette opération qui commencera l’an prochain et qui coûtera près de 400 millions $ puisque les détails sur les méthodes de déconstruction ne seront dévoilés que le 8 mai.  

Et encore, il faudra attendre la fin de l’appel d’offres, prévue pour la fin de l’année, avant de connaître le nom de l’entrepreneur responsable du démantèlement.  

On saura alors de quelle façon les 250 000 tonnes de béton, 25 000 tonnes d’acier et 12 000 tonnes d’asphalte seront évacuées, si des jetées temporaires seront construites, et combien de grues, de barges et de camions seront mis à contribution.  

Chose certaine, la partie comprenant une armature métallique surplombant la voie maritime sera démontée en hiver pour ne pas bloquer la navigation.  

Mme Belhumeur estime d’ores et déjà que certains matériaux pourront être réutilisés.  

« On peut penser aux morceaux d’acier qui pourraient devenir des œuvres d’art, aux treillis métalliques qui pourraient servir de passerelles piétonnières, ou au béton et à l’asphalte qui pourraient permettre de construire des remblais », a-t-elle énuméré mercredi.  

Mme Belhumeur a précisé que PJCCI s’assurera que cette réutilisation se fera dans la région de Montréal et que les pièces du pont ne seront pas exportées.  

Terrains libres  

PJCCI a également annoncé mercredi qu’une consultation se tiendra prochainement pour déterminer ce que deviendront les terrains qui seront libérés au bord du Saint-Laurent.  

« On souhaite offrir à la communauté un lieu d’accès agréable au fleuve », a indiqué Sandra Martel, première dirigeante de PJCCI.  

La société des ponts prévoit que l’opération de déconstruction se terminera en 2022. 

 

Dates encore à déterminer  

La société des ponts ne sait toujours pas quand elle fermera le vieux pont Champlain puisqu’elle doit attendre l’ouverture du nouveau pont. Or, les seules dates d’ouverture qui lui ont été communiquées sont celles du 3 juin pour les voies en direction de Montréal et du 17 juin vers la Rive-Sud. Pourtant, la porte-parole d’Infrastructure Canada Josianne Martel, présente à la conférence de presse mercredi, n’a pas voulu confirmer ces dates, se bornant à dire que l’objectif était d’ouvrir le nouveau pont avant la fin du mois de juin.  

L’autoroute Bonaventure bientôt en travaux  

La société des ponts prévoit reconstruire l’autoroute Bonaventure à compter de 2022. La directrice principale de PJCCI, Catherine Tremblay, précise que cet axe sera repensé pour être mieux intégré au paysage bordant le fleuve. Il ne sera toutefois pas transformé en boulevard urbain, pour ne pas compromettre la fluidité de cette route très achalandée.  

Entraves sur le pont Jacques-Cartier  

La société des ponts a profité de la conférence de presse de mercredi pour présenter l’important chantier de renforcement de la structure d’acier et de pavage du pont Jacques-Cartier qui se déroulera cet été. Au total, les automobilistes devront composer avec sept blitz de travaux de fin de semaine qui causeront des réductions de voies et deux fermetures complètes de nuit à l’automne.