/24m/transports
Navigation

STM: des retards d'autobus qui font douter les employeurs

STM: des retards d'autobus qui font douter les employeurs
GUILLAUME PELLETIER/24 HEURES/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Des utilisateurs de la ligne 33 Langelier à Montréal sont désespérés par les retards qui se multiplient depuis plusieurs années. Certains ont d’ailleurs maille à partir avec leur employeur en raison du manque de ponctualités.

Solange Marcotte a lancé une pétition pour l’ajout de passage et la révision d’horaires de bus par la STM. Depuis quatre ans, elle vit un véritable cauchemar. «Au moins une fois par semaine, je dois attendre le prochain bus, soit parce qu’il est trop rempli ou qu’il ne passe tout simplement pas», a expliqué celle qui a reçu un avis de son employeur à l’été 2016, à peine un an après son embauche en raison de l’accumulation de retards au travail.

«Quand ça fait trois fois que tu arrives en retard en 14 jours, c’est louche», a indiqué Mme Marcotte. «J’ai demandé à la STM une lettre que j’ai remise à mon boss afin de confirmer que l’autobus n’a pas passé à l’arrêt», a précisé celle qui travaille chez ADT depuis quatre ans.

Mercredi dernier, l’autobus 33-Sud de 15 h 45 ne s’est jamais présenté à l’arrêt situé à l’intersection du boulevard Langelier et de l’avenue Paul-Émile-Lamarche. Exaspérés par la situation, Kyle Williamson et son ami ont décidé de prendre un taxi jusqu’au métro Langelier.

Plusieurs employés touchés

Plusieurs des collègues de travail de Mme Marcotte sont dans la même situation qu’elle. «La ligne 197 Rosemont qui passe au cinq minutes est vide alors que le bus 33 est bondé et n'est qu’au 15-20 minutes», a déploré Luc-Alexandre Perron, qui travaille chez ADT depuis 11 ans. Il ne comprend pas pourquoi la STM n’utilise pas ses autobus articulés sur la ligne 33 plutôt que la 197.

Chez ADT Canada, la gestionnaire des communications, Monique Bois, confirme que plusieurs employés utilisent le transport en commun. L’entreprise endosse l’initiative des travailleurs qui se mobilisent pour un meilleur service de bus sur le boulevard Langelier.

Du côté de la STM, on explique que «la planification (du réseau) est un exercice complexe et vivant. L’offre de service bus, qui inclut les horaires et les temps de parcours, est ajustée quatre fois par année par la STM».

Bus fréquemment en panne

«Le 24 Heures» a été témoin du problème décrié par les usagers lorsque l’autobus 33-Nord est tombé en panne sur le Boulevard Langelier en après-midi, la semaine dernière. «Je prends cette ligne matin et soir et ça arrive 1-2 fois par mois que les autobus tombent en panne», a déploré, Sana Sadik, qui était à bord du bus.

En date du 30 avril, la pétition STM on demande un meilleur service sur la 33 Langelier avait recueilli 80 signatures sur change.org.