/sports/fighting
Navigation

Une première depuis 2004

Le Québec verra trois de ses boxeurs sur des cartes aux États-Unis cette semaine

Artur Beterbiev tentera de conserver sa ceinture mondiale IBF des mi-lourds,
samedi.
Photo courtoisie Artur Beterbiev tentera de conserver sa ceinture mondiale IBF des mi-lourds, samedi.

Coup d'oeil sur cet article

LAS VEGAS | Cette semaine, à Las Vegas et à Stockton, on sera témoin d’un phénomène qui est rarissime depuis plus d’une décennie.

On verra trois boxeurs québécois en action sur des cartes aux États-Unis. Erik Bazinyan, Steven Butler et Artur Beterbiev auront des combats intéressants dans les prochains jours.

La dernière fois qu’on a vu autant de pugilistes de chez nous dans des combats au cours de la même semaine ? Le 24 juillet 2004 à Atlantic City. Lors de cette soirée, Arturo Gatti, qui a grandi à Montréal, avait croisé le fer avec le Montréalais d’origine roumaine Leonard Dorin. Un duel qui avait été court, alors que « Thunder » avait terrassé Dorin avec un coup au corps dès le deuxième assaut.

En sous-carte, un certain Lucian Bute, qui en était à ses premiers pas chez les professionnels, avait croisé le fer avec Tyler Hughes.

Auparavant, ce fut la même situation en 2002 au Connecticut. Éric Lucas avait affronté Vinny Pazienza en finale de l’événement. Martin Desjardins et Joe Gatti avaient aussi participé à ce gala.

Après cette soirée, il y a eu plusieurs galas où deux boxeurs de la Belle Province montaient sur le ring, mais sans plus.

La première d’une série ?

C’était très possible qu’on revoie cette tendance à plusieurs reprises dans les prochaines années. La majorité des boxeurs de haut niveau ont maintenant des contrats avec les réseaux américains de télévision DAZN ou ESPN.

À l’exception de quelques combats, la majorité des duels d’envergure de nos boxeurs se sont déroulés aux États-Unis. Eleider Alvarez, Artur Beterbiev, Oscar Rivas et Junior Ulysse ont tous obtenu des combats en sol américain en raison de leurs liens contractuels avec DAZN ou ESPN.

Ils ne pouvaient pas lever le nez sur les bourses très intéressantes qui leur ont été offertes. C’est aussi simple que cela. Les amateurs québécois devront s’habituer à regarder les exploits de leurs favoris au petit écran ou sur leur ordinateur. Ce n’est que le début.

Et les promoteurs ? Camille Estephan et Yvon Michel devront être créatifs s’ils souhaitent attirer des événements de DAZN et d’ESPN. Estephan aimerait bien organiser un gala majeur à Montréal à l’automne, et pour le faire il aura besoin de la collaboration de Golden Boy et de DAZN.

Est-ce qu’il réussira un pareil tour de force ? Estephan a déjà prouvé dans le passé qu’il peut surmonter plusieurs embûches dans des négociations. Il aura le même type de défi dans les prochaines semaines.


Les combats de Butler et de Bazinyan pourront être regardés sur le site ringtv.com et sur la page Facebook Golden Boy Fight Night. Pour ce qui est de Beterbiev, les amateurs pourront le regarder à RDS à compter de 22 h.

Trois combats, quatre titres à l’enjeu 

Jeudi soir au Casino Hard Rock de Las Vegas | Promoteur : Golden Boy Promotions

  • Erik Bazinyan (22-0, 17 K.-O.) | c. Alan Campa (17-4, 11 K.-O.)
Artur Beterbiev tentera de conserver sa ceinture mondiale IBF des mi-lourds,
samedi.
Photo Martin Chevalier

Titres à l’enjeu : Défense des couronnes NABA et NABO des super-moyens de Bazinyan. Il s’agit de la troisième défense de son titre NABO et de la deuxième de sa ceinture NABA.

Analyse : Les débuts de Bazinyan aux États-Unis. En Campa, il aura un adversaire qui pourrait le faire travailler pendant 10 rounds. Le Mexicain a rencontré plusieurs pointures de la division, comme les Américains Jesse Hart et D’Mitrius Ballard, ainsi que l’Ukrainien Sergiy Derevyanchenko. C’est un autre combat baromètre pour le Québécois, qui s’approche tranquillement d’un combat de championnat du monde.


  • Steven Butler (26-1-1, 23 K.-O.) | c. Vitalii Kopylenko (28-1, 16 K.-O.)
Artur Beterbiev tentera de conserver sa ceinture mondiale IBF des mi-lourds,
samedi.
Photo Annie T. Roussel

Titre à l’enjeu : WBC international des poids moyens

Analyse : Après des démêlés avec la justice et avec une commission du Nevada très pointilleuse, Butler pourra enfin monter sur un ring en sol américain. Avec Kopylenko, il doit démontrer sa supériorité à tous les plans. Une victoire convaincante laissera une belle carte de visite aux gens de Golden Boy, qui ont des projets intéressants pour lui. Avec le titre WBC international, il pourrait obtenir un combat important à l’automne.


Ce samedi au Stockton Arena de Stockton | Promoteur : Top Rank

  • Artur Beterbiev (13-0, 13 K.-O.) | c. Radivoje Kalajdzic (24-1, 17 K.-O.)
Artur Beterbiev tentera de conserver sa ceinture mondiale IBF des mi-lourds,
samedi.
Photo courtoisie

Titre à l’enjeu : Championnat du monde IBF des mi-lourds

Analyse : Tous les problèmes de Beterbiev sont enfin réglés et le Tchétchène a l’intention de passer à la vitesse supérieure de sa carrière. Kalajdzic est une mise en bouche pour les gros défis de l’automne. Le protégé de Marc Ramsay devra toutefois garder ses mains hautes lors des échanges musclés.