/news/politics
Navigation

Compensation financière à venir pour des stages en formation professionnelle

Compensation financière à venir pour des stages en formation professionnelle
Photo d'archives, Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Le plan de match du gouvernement Legault en matière de rémunération des stages se précise: Québec accordera une compensation financière pour certains stages réalisés par des étudiants au cégep et à l’université, mais aussi en formation professionnelle.

C’est ce qu’a indiqué au Journal le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, en marge de l’étude des crédits budgétaires à l’Assemblée nationale.

Au cours des derniers mois, un comité de travail s’est penché sur les conditions entourant la réalisation des stages en milieu de travail dans tous les programmes d’études au cégep, à l’université, mais aussi en formation professionnelle.

«C’est un travail de moine. On est parti du secondaire jusqu’à la maîtrise et au doctorat (...). On a fait un travail exhaustif, en profondeur. Personne ne s’attendait à ce qu’on ratisse si large», a affirmé le ministre, tout en ajoutant qu’il «y aura des compensations dans les trois ordres d’enseignement». Le scénario de la rémunération a toutefois été écarté.

Critères

Le ministre dévoilera au cours des prochaines semaines quels stages auront droit à une compensation financière, qui a été déterminée selon des critères bien précis.

Les stages ont d’abord été tous évalués afin de les classer dans trois catégories : les stages

d’observation, les stages d’acquisition et les stages de mise en œuvre, qui comprennent un volet de prise en charge, a expliqué le ministre.  

Seuls des stages de mise en œuvre pourront faire l’objet d’une compensation financière, qui reposera sur deux autres critères, soit le nombre d’heures réalisées en milieu de travail et si le domaine d’études relève du service public.

«Déjà avec ça, vous avez un bon tableau des critères», a lancé le ministre.

Stagiaires en santé compensés

M. Roberge a aussi indiqué qu’au cours des dernières semaines, la ministre de la Santé Danielle McCann s’était jointe aux discussions et avait accepté de participer financièrement à ce chantier. Des stagiaires dans le domaine de la santé seront donc compensés, a confirmé M. Roberge, sans vouloir donner davantage de détails.

Les travaux se poursuivent aussi en collaboration avec le ministre du Travail, Jean Boulet, afin de fournir aussi des «protections sociales» aux stagiaires, a-t-il précisé.

Du côté de la Fédération étudiante collégiale du Québec, on craint toutefois que les compensations ne soient pas au rendez-vous cet l’automne, comme promis.

«L'important pour nous est que le ministre respecte son engagement de compenser les stagiaires dès la rentrée. Si l'annonce est reportée, pour l'instant ça ne fait que rehausser les attentes sur le terrain», affirme son président, Fred-William Mireault.

Bourses en psychologie

Par ailleurs, Québec a aussi annoncé hier que tous les doctorants en psychologie qui y sont admissibles auront droit à une bourse en 2019-2020, ce qui n’était pas le cas présentement contrairement à ce qui avait été annoncé en 2016.

Une meilleure répartition des bourses selon les établissements permettra de corriger la situation, a indiqué le ministre Roberge.