/lifestyle/hangout
Navigation

Les coups de cœur de... Guillaume Wagner

Guillaume Wagner
Photo Agence QMI, Joël Lemay Guillaume Wagner

Coup d'oeil sur cet article

Ce printemps, l’humoriste Guillaume Wagner a du pain sur la planche. Nouvellement papa, il lancera son nouveau one-man-show, intitulé Du cœur au ventre, qui sera présenté en première médiatique, mercredi prochain. Dans ce spectacle, il se questionne sur ce que deviendra le monde dans lequel son fils grandira. De plus, sa plateforme balado Wagner cumule des milliers de vues sur sa chaîne YouTube. Montréalais d’adoption, il nous présente ses adresses chouchoutes, qui oscillent entre le quartier Outremont et le Mile-End.

Le restaurant préféré ?

Guillaume Wagner
Photo tirée de Facebook, Damas Restaurant

Le restaurant Damas sur l’avenue Van Horne. C’est un restaurant spécialisé dans la gastronomie syrienne et je dois dire que je n’avais aucune idée en quoi consistait cette cuisine. On est habitués à la gastronomie française avec les sauces et le foie gras, mais lorsque je suis allé chez Damas, j’ai été surpris à quel point la nourriture avait beaucoup de saveurs avec des épices auxquelles on n’est pas habitués. C’est un endroit où l’on se laisse aller dans les découvertes.

L’endroit où prendre un verre ?

Guillaume Wagner
Photo tirée de Facebook, The Emerald

Oh, mon Dieu, je ne sors plus beaucoup... surtout depuis que je suis devenu père. Toutefois, lorsque je veux prendre un verre, j’aime le bar Emerald, aussi appelé Le bar sans nom sur l’avenue du Parc. Je ne suis pas « sorteux », alors je n’aime pas les bars très bruyants, mais cet endroit a une ambiance feutrée et hyper cosy. Il y a une belle carte de cocktails. J’aime bien m’y rendre après mes soirées, durant le festival Aquafest.

L’activité préférée ?

Guillaume Wagner
Photo tirée de Facebook, Café Myriade

Les activités ont pris un coup depuis l’arrivée d’un enfant. Alors, ma blonde et moi, on se ramasse au café Myriade ou encore au parc Outremont, en famille. Maintenant qu’il est un peu plus grand, j’ai hâte de l’emmener cet été au parc à Pointe-Claire et sur la plage au Cap Saint-Jacques. Mon rôle de père me permet de faire beaucoup d’activités familiales et de passer beaucoup de temps avec mon fils.

Une adresse secrète à découvrir ?

Guillaume Wagner
Photo tirée de Facebook, Miyamoto

J’aime beaucoup la cuisine et la culture japonaise. Il y a donc une petite épicerie, dans Westmount, qui s’appelle Miyamoto­­­. L’endroit vend plein de trucs qu’on ne voit pas ailleurs, comme des rice cake, des cuiseurs à riz et même des barres de chocolat Kit Kat à saveurs de wasabi. On y donne également des cours de sushis. C’est vraiment un endroit chouette pour découvrir l’authentique gastronomie japonaise. C’est tout petit et cela n’a l’air de rien, mais c’est vraiment cool ! Je m’y rends une fois par année et j’adore ça.

L’événement culturel le plus couru ?

Guillaume Wagner
Photo tirée de Facebook, Festival Dr. Mobilo Aquafest

Le festival Dr Mobilo Aquafest. Même si je suis l’investigateur de ce festival indépendant, j’y participe à fond. Cette saison-ci sera la quatrième édition et je dois dire que ça va super bien. Je trouve que d’année en année, il y a un bel achalandage. Cela se déroule dans le coin du Mile-End au Théâtre Fairmont, au Rialto, au Théâtre Outremont, et c’était un quartier qui n’avait pas été encore exploité dans l’univers de l’humour. C’est ironique parce qu’il y a tellement d’artistes dans ce quartier branché et cool. J’aime aussi le fait que tout se fait à pied et que la programmation présente des spectacles qui repoussent les limites de l’humour et on présente vraiment quelque chose de différent. D’ailleurs, le 8 mai prochain, je fais ma première médiatique de mon nouveau one-man, dans le cadre du festival. Ne manquez pas aussi les Denis Drolet ou encore une comédie musicale mettant en vedette Virginie Fortin et Léane Labrèche­­-Dor.

Que possède Montréal que les autres villes n’ont pas ?

Montréal est un gros melting-pot. Avec les francophones et les anglophones, une épicerie japonaise et un restaurant syrien, c’est ça Montréal. Toutes les cultures s’y trouvent et ce qu’il y a de beau, c’est qu’on réussit, la plupart du temps à bien cohabiter, de manière assez paisible. Le fait d’avoir accès à autant de cultures nous permet d’avoir une ouverture incroyable sur le monde. Je trouve que cela nous enrichit comme individus.

Un mot pour décrire Montréal ?

Diversité.