/qubradio
Navigation

«Si je vous racontais tous les cas que moi-même j’ai vus», dit la députée Hélène David, autrefois psychologue

«Si je vous racontais tous les cas que moi-même j’ai vus», dit la députée Hélène David, autrefois psychologue
Photo Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Dans son passé de psychologue, la députée libérale Hélène David a travaillé auprès de familles dysfonctionnelles.

«J’ai travaillé pendant presque 10 ans avec les psychologues de l’aide juridique, beaucoup en jeunesse, exclusivement, et j’ai fait aussi des adolescents meurtris», a expliqué la porte-parole libérale en matière de services sociaux lors de son passage à QUB radio, jeudi.

Mme David était invitée à discuter du drame qui s'est joué au cours des derniers jours à Granby, où une fillette de 7 ans est morte à la suite d'une possible négligence parentale.

Anciennement membre de l’Ordre des psychologues, elle est allée régulièrement «en prison rencontrer des mères qui avaient tué leurs jeunes enfants». Elle a même écrit des articles sur le sujet.

Soulignant que la détresse humaine «a toujours existé», Mme David a ajouté que «déjà dans les années 80-90 il y avait des cas absolument pathétiques», mentionnant même: «si je vous racontais tous les cas que moi-même j’ai vus...».

Prise en charge des dossiers

Selon la députée de Marguerite-Bourgeoys, la prise en charge des dossiers à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) «doit absolument s’améliorer», car les listes d’attentes sont «beaucoup trop longues» et les travailleurs sociaux «en ont plein les bras».

Hélène David a signalé qu’il «faut prendre autant soin de nos professionnels qui prennent soin des enfants que des enfants».   

ÉCOUTEZ Hélène David, porte-parole libérale en matière de services sociaux, sur QUB radio:

 

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions