/news/currentevents
Navigation

La fillette et sa belle-mère étaient tout le temps ensemble à la maison

Coup d'oeil sur cet article

Les révélations troublantes s’enchaînent dans le dossier de l’enfant martyre de Granby.

TVA Nouvelles a appris vendredi que la belle-mère et la fillette étaient ensemble 24 heures sur 24 depuis son renvoi de l’école, et ce, malgré l’épisode de violence reconnu en 2017. 

En septembre 2017, la femme de 35 ans avait en effet violemment projeté la fillette au sol avant de la tirer par les cheveux lors d’une chicane avec le père. Le couple était alors en état d’ébriété. 

Accusée de voies de fait graves, elle a plaidé coupable en juillet dernier et a obtenu une absolution. 

En entrevue, les patrons du père de la victime, qui est lui aussi accusé dans cette affaire, ont confié que leur employé subvenait aux besoins de sa famille et que sa conjointe n’occupait pas d’emploi depuis un moment. 

Au moment où la commission scolaire locale avait décidé de retirer l’enfant de l’école, la fillette s’est retrouvée en compagnie de sa belle-mère pendant que son père travaillait. «On ne savait pas que c'était de cette ampleur-là». 

Le matin du drame, le père est parti du travail en catastrophe. «Il nous a dit qu’il y avait un problème à la maison et qu’il devait quitter. Nous ne l’avons jamais revu, c’est la police qui nous a appelés», a raconté un des propriétaires de l’entreprise où travaille le père. 

Les patrons du père de la victime étaient au courant que leur employé avait des problèmes familiaux. 

«On ne savait pas que c’était de cette ampleur-là. Il nous disait qu’il demandait de l’aide à la DPJ, qu’il souhaitait s’en sortir. Nous lui avons offert tout le soutien possible, on le libérait pour ses rendez-vous. C’est tout un choc de voir le résultat.»