/finance/stockx
Navigation

SNC-Lavalin continue sa dégringolade

Bloc SNC-Lavalin
Photo d'archives, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

L’action du fleuron québécois SNC-Lavalin a battu de nouveaux records à la Bourse de Toronto vendredi, plongeant une fois de plus à l’ouverture des marchés.

Après la journée difficile de jeudi, alors que l’action (TSX : SNC) avait atteint un creux historique inégalé depuis 2009 en raison d’une dégringolade de 13,33 %, celle-ci a de nouveau piqué du nez vendredi matin, pour atteindre 26,41 $.

Il faut remonter à 2006 pour une telle performance du géant québécois de l’infrastructure en Bourse.

L’action a toutefois repris un peu du poil de la bête en cours de journée, pour clôturer à 29,46, en hausse de 49 ¢ (ou 1,69 %) par rapport à la veille, à la fermeture des échanges.

Cette débâcle en Bourse survient au lendemain de la publication de résultats plutôt décevants pour SNC-Lavalin au premier trimestre de 2019.

SNC-Lavalin a enregistré une perte nette de 1,3 million $, tandis qu’à pareille date l’an dernier elle avait réalisé un profit de 78 millions $.

Mesures

L’entreprise a dit avoir simplifié sa structure pour corriger le rendement déficient du quatrième trimestre.

Elle a aussi annoncé qu’elle cesse ses activités dans 15 pays, dans l’espoir de reprendre du poil de la bête.

Mais ces ajustements n’ont pas semblé rassurer la plupart des analystes financiers, qui ont émis des doutes sur la capacité de l’entreprise montréalaise à réaliser les mesures d’économies nécessaires.

« Bien que nous reconnaissions que les nouvelles initiatives de réduction des coûts devraient contribuer à améliorer la rentabilité des activités de base [plus de 100 millions de dollars canadiens d’économies escomptées d’ici la fin de l’année], nous estimons qu’il sera difficile de respecter les objectifs annuels », a indiqué Benoit Poirier de Desjardins. Il s’attend à un bénéfice par action ajusté de 1,72 $ en 2019, plutôt que les 2,00 $ à 2,20 $ escomptés par l’entreprise.