/entertainment/shows
Navigation

Paramour enchante les Allemands

Le spectacle du Cirque du Soleil a été modifié pour sa deuxième vie

Paramour Cirque du Soleil
Photo courtoisie, John Davis La nouvelle version de Paramour a fait ses débuts à Hambourg, le mois dernier.

Coup d'oeil sur cet article

Paramour pourrait connaître un meilleur sort à Hambourg qu’à Broadway. Après une vie écourtée à New York, le spectacle acrobatico-musical du Cirque du Soleil a reçu de très bonnes critiques des médias allemands depuis son lancement, il y a moins d’un mois.

À son arrivée au Lyric Theater de New York, en avril 2016, Paramour avait été descendu par la presse américaine spécialisée en comédie musicale. « Frénétique et ennuyeux », avait dit le New York Times. « Une comédie musicale aussi banale et générique que possible », avait déclaré le Hollywood Reporter.

Au bout d’un an à Broadway, le Cirque pliait bagage et retournait faire ses devoirs. Voilà que deux ans plus tard, c’est un Paramour 2.0 qui a séduit les médias allemands, à la mi-avril.

« J’étais à la première à Hambourg et j’ai été assez impressionné par le succès, a confié au Journal Daniel Lamarre, président et chef de la direction du Cirque du Soleil. Je ne me rappelle pas avoir vu un spectacle où il y a eu deux ovations en plein milieu de la représentation. Je ne pense pas que les Allemands avaient été exposés à un spectacle de cette grandeur-là. »

Parmi les changements apportés à la nouvelle mouture, Daniel Lamarre mentionne ceux apportés à l’histoire, qui est plus simple que celle de la version originale. « La mise en scène est aussi plus serrée, dit-il. Il n’y a pas de grandes différences, mais c’est un ensemble de petits changements qui ont fait que le spectacle est plus serré et apprécié. »

« Un régal pour les sens »

À Hambourg, qui est « le Broadway de l’Allemagne », selon Daniel Lamarre, la presse a été très élogieuse envers Paramour. « [...] un régal pour les sens avec des acrobaties audacieuses, une musique swing enivrante et beaucoup de glamour », a écrit l’agence de presse DPA.

« Bien que l’intrigue ne soit pas surprenante, le mélange de comédie musicale et d’acrobaties est spectaculaire. Et comparé à toutes les autres comédies musicales déjà présentes, c’est vraiment quelque chose de nouveau », a de son côté mentionné l’organisme médiatique Norddeutscher Rundfunk.

Enfin, Tag 24 a affirmé que « les spectateurs ne savent même pas où regarder, tant il y a des acrobaties différentes qui sont montrées à chaque seconde. Chant, danse et acrobaties se fondent dans Paramour pour donner un spectacle unique et magique. »

« Ça fait du bien à l’âme [de lire ces critiques], car celles à New York avaient été très difficiles, confie Daniel Lamarre. Nos modifications au spectacle ont rapporté. On considère ça comme un énorme succès de lancement. »

Pour l’instant, Paramour restera à l’affiche du Stage Theater Neue Flora, à Hambourg, tant que les billets se vendront bien. « Il y a d’autres marchés allemands qui sont en attente après ça », conclut le PDG.

 
Sur le même sujet