/news/transports
Navigation

Pas toujours évident de brancher son véhicule en copropriété

Pas toujours évident de brancher son véhicule en copropriété
Photo CAPTURE D'ÉCRAN TVA NOUVELLES

Coup d'oeil sur cet article

Les subventions gouvernementales incitent plusieurs automobilistes à faire la transition vers la voiture électrique, mais faire ce changement peut s’avérer ardu et onéreux pour ceux qui résident dans une copropriété.

L’installation d’une borne de recharge dans une copropriété peut ne pas être aussi facile qu’on le croit puisqu’elle doit être acceptée par le syndicat de l’immeuble. 

Pas toujours évident de brancher son véhicule en copropriété
Photo CAPTURE D'ÉCRAN TVA NOUVELLES

La quantité de voitures électriques ou hybrides rechargeables dans le garage d’une copropriété pourrait aussi éventuellement poser problème, pouvant entraîner une surcharge sur les installations électriques de l’infrastructure. 

Rencontré par TVA Nouvelles, un homme siégeant au syndicat d’un immeuble a détaillé les embûches rencontrées, comme le fait que le bâtiment compte 26 espaces de stationnements, mais qu’il ne peut accommoder que six bornes de recharge. 

«Il y a peu de capacité disponible. Le coût d’infrastructure, l’ajout d’un transformateur, la mise en place: tout ça représente des investissements majeurs», a expliqué Christopher Sawicki. 

Christopher Sawicki
Photo CAPTURE D'ÉCRAN TVA NOUVELLES
Christopher Sawicki

Une solution québécoise

L’entreprise québécoise RVE peut toutefois aider à résoudre le problème grâce à l’installation d’un boîtier spécialement conçu. Leur système «prend une lecture en temps réel de l’énergie consommée dans le condo». 

«S’il y a trop d’énergie utilisée pour alimenter à la fois les appareils du condo et la borne de laquelle part un fil jusqu’au contrôleur de charge, la borne est temporairement coupée», a expliqué Marie-Pier Corbeil, cofondatrice de RVE. 

Marie-Pier Corbeil
Photo CAPTURE D'ÉCRAN TVA NOUVELLES
Marie-Pier Corbeil

Le boîtier et l’installation coûtent environ 2000$ et la distance entre l’appareil et l’espace de stationnement peut faire varier le coût. 

Pour l’immeuble de Christopher Sawicki, le syndicat a choisi une solution globale pour toutes les cases de stationnement: quand un copropriétaire est prêt, il n’a qu’à compléter l’installation et acheter sa borne. 

La cotisation spéciale demandée pour mettre en place le tout s’élève donc à près de 29 000$, incluant les taxes. 

Les copropriétaires de cet immeuble s’entendent pour dire que le système s’avère un investissement qui fera augmenter la valeur de la copropriété.