/misc
Navigation

Laïcité: finissons-en!

Coup d'oeil sur cet article

 

 Alors voilà ! Nous y sommes enfin.  

 

 C’est ce mardi que débuteront les Consultations particulières et auditions publiques sur le projet de loi n° 21, Loi sur la laïcité de l’État.  

 

 Grosse première journée d’ailleurs : les parlementaires verront défiler devant eux, notamment, Djemila Benhabib, Louise Mailloux, Charles Taylor et Jocelyn Maclure. Les deux premières qui appuient ce projet de loi, les deux autres qui sont contre.  

 

 Le processus parlementaire est, somme toute, assez court ; six journées de consultations sont prévues. Pas question de s’éterniser et de faire durer indûment les débats.  

 

 Ça fait plus de dix ans que l’on discute de ce dossier. Le gouvernement a choisi la concision, et c’est tant mieux.  

 

 L’expression de la volonté démocratique  

 

 En octobre dernier, la population québécoise a fait un choix. Certains diront que la CAQ s’est fait élire surtout pour « remplacer » les libéraux. Par volonté de changement.  

 

 Le parti de François Legault n’a jamais caché ses intentions, il promettait de légiférer dans le sens de la laïcité. On ne peut lui refuser aujourd’hui la légitimité de le faire.  

 

 D’ailleurs, rompre avec le multiculturalisme est, en soi, tout un changement ! Un geste de rupture qui reflète la préférence de la majorité pour des institutions laïques. Il n’y a rien, absolument rien de raciste là-dedans.  

 

 Exercice perfectible !  

 

 Souhaitons que les Consultations et audiences publiques sur le PL 21 soient l’occasion, pour le gouvernement, de corriger quelques incohérences qui subsistent dans son projet de loi.  

 

 La laïcité étant un principe universel qui devrait s’appliquer de manière égale à tout le monde, pourquoi persister avec la « clause grand-père » ? Ce qui, assurément, engendrera deux classes de travailleurs. Une période de transition suffirait.  

 

 Aussi, il faut mettre fin au financement des écoles privées confessionnelles. C’est un non-sens qu’un État laïque subventionne des écoles religieuses.  

 

 Au travail !