/news/health
Navigation

Nouveau cas déclaré de rougeole à Montréal

Nouveau cas déclaré de rougeole à Montréal
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Un nouveau cas de rougeole a été rapporté aux autorités de la santé de Montréal au cours des derniers jours.

La direction régionale de santé publique du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal a lancé un appel à la vigilance vendredi indiquant qu’un nouveau cas de rougeole lui avait été déclaré la veille.

«L’infection a probablement été acquise lors d’un voyage en France», a mentionné l’organisme, précisant que la personne affectée a été contagieuse entre le 26 avril et le 4 mai.

«Durant cette période, cette personne non vaccinée a notamment effectué un vol Paris-Montréal le 26 avril et consulté dans une clinique médicale à deux reprises, les 28 et 30 avril, ainsi que dans un hôpital, le 1er mai. Une intervention auprès de tous les contacts dans ces milieux est en cours.»

Les autorités sanitaires ont également indiqué que cette personne a été en contact étroit avec une autre personne non vaccinée et «fortement à risque de développer la rougeole». Cette autre personne est un élève d’une école du secteur d’Ahuntsic, a confirmé la direction régionale de santé publique à l’Agence QMI, lundi.

L’élève a fréquenté son école durant la période où le virus pouvait avoir été en incubation.

Une intervention, soit une opération de vaccination préventive pour les gens non vaccinés et de mise à jour pour les personnes dont le vaccin nécessitait une mise à jour, a été menée durant la fin de semaine dans cette école, dont le nom n’a pas été rendu public.

Dans ce dossier, tous les gens qui devaient être rejoints l’ont été, a assuré la santé publique.

En date de lundi, l’enfant n’avait pas la rougeole, ont souligné les autorités, ajoutant toutefois qu’il a été retiré de l’école jusqu’au 25 mai par mesure préventive.

En ce qui concerne la personne infectée, elle a reçu son congé de l’hôpital.

Au début avril, les autorités sanitaires montréalaises avaient aussi lancé un appel à la vigilance après qu’un employé du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) eut également été infecté par le virus de la rougeole. La personne avait «probablement» été infectée lors d’un voyage dans les Caraïbes, selon la direction régionale de santé publique.

Au total, quatre cas de rougeole ont été déclarés à Montréal depuis le début de l’année.

La rougeole est une maladie considérée comme grave – pouvant entraîner la mort, notamment chez les jeunes enfants - et très contagieuse. «Elle est causée par un virus qui voyage dans l’air par les gouttelettes venant du nez et de la gorge des personnes infectées», peut-on lire sur le site internet du gouvernement du Québec. Elle peut être contrée par le biais d’un vaccin en deux doses efficace à plus de 95 %.

Parmi les premiers symptômes qui apparaissent chez une personne atteinte figurent de la forte fièvre, de l’écoulement nasal, de la toux et de la rougeur aux yeux (conjonctivite). Des rougeurs apparaissent par la suite au visage puis sur le corps. La rougeole dure d’une à deux semaines.