/sports/opinion/columnists
Navigation

Des conseils en début de saison

Quad
Photo courtoisie, InfoQuad Les randonnées en quad sont de plus en plus populaires au Québec. Il est maintenant possible de faire des excursions de plusieurs jours sur des parcours structurés, où l’on retrouve tous les services dont on peut avoir besoin.

Coup d'oeil sur cet article

Maintenant que Dame nature collabore, plusieurs amateurs de quad vont débuter leur saison. Avant de vous lancer à l’aventure, il y a certains préparatifs importants à faire.

«La première chose à faire est de mettre à l’ordre son quad avant de se lancer, affirme le directeur général de la Fédération québécoise des clubs quad, Danny Gagnon. Il faut vérifier le système électrique, la batterie, les freins, l’huile, les pneus, autant de petites choses qui peuvent faire la différence entre une première sortie réussie et des ennuis assurés. Si la personne n’est pas en mesure de faire ces petits travaux, une visite chez le concessionnaire s’impose.»

Il est aussi préférable de se faire une petite trousse de secours si on peut le dire ainsi. On peut ajouter, dans un coffre, de la corde, des outils tels des pinces, des bougies, des fusées de détresse, de la nourriture sèche, des bouteilles d’eau, une lampe de poche et des courroies élastiques. Vous pouvez aussi ajouter un petit rouleau de fil de fer. Toutes ces petites choses pourront être fort utiles si jamais une panne survenait. Naturellement, il est préférable d’aviser des personnes de votre entourage de votre destination et du temps que vous prévoyez prendre approximativement pour faire votre randonnée. Si vous aviez un problème majeur, il sera plus facile de vous retrouver.

Également, le directeur général a tenu à rappeler qu’il faut aussi considérer d’autres éléments très importants. «Malheureusement, c’est en saison estivale qu’il y a des décès en quad et dans la majorité des cas, c’est parce que les gens ne portaient pas de casques. J’encourage grandement les gens à utiliser en tout temps un casque qui peut leur sauver la vie, dans bien cas. C’est la loi. Aussi, je conseille aux gens de porter des vêtements à manches longues, de bonnes chaussures, une protection visuelle et des gants parce que cela évitera bien des petites blessures comme le frottement des branches sur la peau ou une petite roche qui peut se retrouver dans un œil. Il faut protéger son corps.»

Un DEUXIÈME PASSAGER

Si vous possédez un quad à deux places, vendu par différents fabricants sur le marché, vous n’avez pas de problème à être deux personnes sur le quad. Toutefois, si vous décidez d’ajouter un passager sur un véhicule à une place, là, les choses sont très différentes.

«Il est interdit dans le monde entier de circuler à deux sur un quad conçu pour une personne, sauf au Québec, souligne monsieur Gagnon. En effet, depuis 2010, la Fédération donne des cours de formation pour la conduite d’un véhicule prévu pour un passager sur lequel on veut transporter une deuxième personne. Ces cours sont donnés par des moniteurs formés de la Fédération. Une fois que la personne a obtenu son certificat de compétence, elle peut transporter une autre personne, mais uniquement dans les sentiers. Partout ailleurs, en dehors des sentiers, y compris sur les terrains privés, il est interdit de circuler à deux sur un quad conçu pour une personne. Si un policier est témoin d’une telle scène, il peut intervenir et donner une contravention. C’est une question de sécurité.»

Autre élément important à souligner: si vous circulez sur une route en quad, vous devez posséder un permis de conduire en règle.

«Même si ce n’est que pour traverser une route, il faut avoir un permis de conduire en règle. L’âge minimal pour conduire un véhicule hors route au Québec est de 16 ans. Dans le cas des véhicules qui sont vendus pour utilisation par des moins de 16 ans, il faut que les gens sachent qu’ils ne sont couverts par aucune loi. Il faut être très prudents avant de laisser un véhicule de ce genre entre les mains d’un jeune.»