/finance
Navigation

LabVI: la technologie 5G testée sur le toit de l’ÉTS

LabVI: la technologie 5G testée sur le toit de l’ÉTS

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Les applications de demain comme l’internet des objets massif sont testées dans le Quartier de l’innovation, à Montréal, où les partenaires du Laboratoire à ciel ouvert de la vie intelligente (LabVI) ont déployé le tout premier site offrant des capacités de nouvelle génération 5G. 

Selon le LABVI, cette initiative met la table pour la mise en service d’un réseau mobile de prochaine génération qui trouvera notamment des applications en matière de transport intelligent, de sécurité et d’intelligence artificielle. 

Le nouveau réseau, soulignons-le, est installé sur le toit de l’École de technologie supérieure (ÉTS), voisine du quartier Griffintown. Il s’agit déjà d’un site voué à la technologie LTE. 

Selon ce qui a été précisé mercredi, par communiqué, cette nouvelle infrastructure de technologie 5G «combine un site pour services mobiles et de connexion des objets, le tout couplé à une antenne radio de haute capacité 5G». 

Des ingénieurs de Vidéotron et d’Ericsson y bossent afin de «reproduire les caractéristiques de la 5G», c’est-à-dire un plus grand débit, une plus grande vitesse, une réduction de la latence, une meilleure couverture géographique et la connexion d’une multitude d’objets simultanément, a-t-on précisé. 

«Vidéotron est résolument tournée vers la 5G et effectue des tests sur cette technologie d’avenir depuis quelques années», a dit Serge Legris, vice-président Ingénierie, et chef de la planification technologique de Vidéotron. 

«Par l’entremise du LabVI, nous souhaitons offrir à la communauté scientifique et aux startups l’opportunité de tester des applications concrètes et des projets en les propulsant sur ce que sera la connexion de demain. Le réseau ouvert à capacité 5G que nous déployons actuellement contribuera ainsi à nourrir l’innovation et l’avancement de la recherche», a-t-il poursuivi. 

«Ericsson est heureuse de participer à l’évolution du Laboratoire à ciel ouvert de la vie intelligente en y apportant ses toutes dernières technologies d’accès compatibles 5G ainsi que sa plateforme de gestion des objets connectés», a indiqué pour sa part Mike Sisto, vice-président, ventes pour l’est du Canada de Ericsson Canada. 

«Ces contributions viennent bonifier l’offre de service et les capacités d’innovation de ce terrain de jeu, permettant ainsi de tester de nouvelles applications visant à améliorer la vie de tous les jours», a ajouté M. Sisto.