/lifestyle/hangout
Navigation

Les coups de cœur de... Leïla Donabelle Kaze

JM 0510 Coups de coeur
Photo Instagram, @tiguidouleilei Leïla Donabelle Kaze

Coup d'oeil sur cet article

La comédienne d’origine burundaise Leïla Donabelle Kaze a sans aucun doute le vent dans les voiles. À 26 ans, elle multiplie ses apparitions au petit écran et dans les web-séries : M’entends-tu ?, Une autre histoire, Les invisibles, Les Fourchettes, L’âge adulte et Les bogues de la vie. De plus, elle a décroché son premier rôle au cinéma dans le film Fabuleuses. La Montréalaise d’adoption partage avec nous ses endroits coups de cœur un peu partout en ville.

Le restaurant préféré ?

Buvette chez Simone
Photo Instagram, @buvettechezsimone
Buvette chez Simone
Bar Furco
Photo Instagram, @barfurco
Bar Furco

J’adore la Buvette chez Simone. C’est situé près de chez ma copine. On a célébré son anniversaire là-bas et comme on est près, on y rejoint souvent des amis. Il y a aussi le Café Parvis, qui a le même genre d’ambiance : casual, du bon vin et de la bonne bouffe. C’est situé juste à côté du Furco, alors si on a le goût de faire la fête, on a juste à traverser de l’autre côté du mur. Finalement, je vais nommer le casse-croûte Méli-Mélo, lorsque j’ai envie de manger de la nourriture haïtienne. J’ai grandi juste à côté et tu as juste l’impression de manger chez ta maman.

L’endroit où prendre un café ?

Caffè In Gamba
Photo Instagram, @caffeingamba
Caffè In Gamba

Il y en a tellement ! J’aime les cafés où chaque fois, la qualité du café est constante. J’aime les cafés où tu peux t’installer, lire et te sentir confortable. J’habite sur Laurier, donc il y en a énormément, mais mon préféré c’est le Caffè In Gamba, sur l’avenue du Parc. C’est toujours, mais toujours bon. L’endroit a même gagné des prix de barista. Le café est toujours réussi.

L’activité préférée ?

Aux abords du canal Lachine
Photo courtoisie
Aux abords du canal Lachine

J’aime juste lire ! En ce moment, je lis la pièce El Dorado, de Laurent Godé, qui a été adaptée au théâtre. J’ai aussi lu derniè­rement des romans comme Good Boy, d’Antoine­­­ Charbonneau-Demers. Je viens de terminer Moi, figuier sous la neige, de mon ami Elkahna Talbi. J’aime aussi me promener en vélo et faire de longues promenades. Il m’arrive­­­ de partir de chez moi et de me rendre jusqu’au fond du canal Lachine.

Une adresse secrète à découvrir­­­ ?

Il faut aller se baigner dans les chutes à Sainte-Adèle. Je suis allée la première fois, il y a trois ans. Chaque fois, c’est magique. On ne fait que s’installer sur une roche et sauter dans l’eau. Entre nous, on appelait cet endroit secret le gay waterfalls, car les hommes homosexuels s’y rencontraient et pouvaient s’y baigner en Speedo et s’embrasser, sans que personne ne les juge. Aujourd’hui, c’est devenu plus touristique et c’est vraiment le fun !

L’événement culturel le plus couru ?

Défilé de la Fierté Montréal
Photo d'archives, Agence QMI
Défilé de la Fierté Montréal

Pendant le mois de la Fierté Montréal, il y a des drag queens de l’émission de RuPaul qui viennent nous divertir et ça se passe au coin de De Lorimier et Ontario. C’est une soirée où l’on se réu­nit et c’est totalement rempli en deux heures. De plus, c’est un événement qui se déroule l’été et c’est gratuit. C’est tellement divertissant, car les drags interprètent plusieurs succès de Beyoncé.

Le plus beau souvenir de la métropole ?

Dans la vingtaine, jeune adulte, je ne vivais plus chez papa et maman, et c’était le cas pour plusieurs de mes amis. Ces derniers deviennent en quelque sorte ta deuxième famille, qui gravite autour de toi pour la vie. Je me souviens du Printemps érable et on faisait la grève. Un soir, on a commencé à cogner sur des casseroles et à allumer la grosse radio, en chantant dans les rues. J’étais une militante carré rouge et on a fini par commencer une manifestation de nuit.

Un mot pour décrire Montréal­­­ ?

Belle. Vibrante. Hip.