/news/politics
Navigation

Propos racistes sur les Autochtones: la sénatrice Lynn Beyak se fait montrer la porte du Sénat

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | La sénatrice Lynn Beyak est suspendue du Sénat pour avoir refusé de retirer de son site web des lettres contenant des commentaires racistes envers les Autochtones.

Sa suspension, qui la prive de son salaire, est immédiate et sera en vigueur jusqu’à la fin de la session parlementaire.

Le Sénat a adopté, jeudi, le rapport du Comité permanent sur l’éthique et les conflits d’intérêts concernant Mme Beyac. Ce dernier recommandait que la sénatrice soit suspendue, mesure qui est donc entrée en vigueur.

Lynn Beyak avait déjà été expulsée du caucus conservateur des sénateurs.

Nommée par le gouvernement de Stephen Harper en 2013, elle avait d’abord créé la polémique en disant que «de bonnes choses» étaient arrivées dans les pensionnats autochtones.

Elle en avait ensuite remis une couche en suggérant que les membres des Premières Nations devraient échanger leur carte autochtone contre la citoyenneté canadienne afin de s’intégrer à la société.