/news/politics
Navigation

Des conseillers demandent la démission du maire de Saint-Jérôme

Des conseillers demandent la démission du maire de Saint-Jérôme
Henri Prévost/L'Écho du Nord Le Mirabel/Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-JÉRÔME | Après les révélations de notre Bureau d'enquête qui placent le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher, dans une situation embarrassante, des conseillers municipaux de cette ville des Laurentides demandent maintenant rien de moins que sa démission.

• À lire aussi - Le maire enregistré à son insu en train de marchander un emploi

• À lire aussi: Le maire de Saint-Jérôme accusé d’avoir enfreint la loi électorale

Rappelons que ce vendredi, notre Bureau d’enquête a révélé que le maire de Saint-Jérôme, accusé d’avoir enfreint la loi électorale, a été enregistré à son insu en train d’offrir un «emploi prestigieux» à un conseiller municipal dont il voulait se débarrasser.

«J’ai deux postes prestigieux à t’offrir. Tu décideras ce que tu veux faire», peut-on notamment l’entendre dire au conseiller Mario Fauteux dans l’enregistrement.

Les élus du conseil municipal jérômien étaient à Québec vendredi pour assister aux assises de l’Union des municipalités du Québec. Sur place, TVA Nouvelles a pu s’entretenir avec deux conseillères municipales indépendantes.

«C’est carrément inacceptable ce qui arrive là, ce que M. Maher a fait, a dit la conseillère Nathalie Lasalle.

«Le maire devrait carrément démissionner; tous ceux qui ont rapport à cette magouille-là devraient démissionner. Ils ne sont pas aptes à siéger. Ils ont perdu la confiance de la population», a-t-elle poursuivi.

«Ce que je souhaite, c’est qu’on rende les choses publiques, qu’on connaisse qui il est, et que ça suive son cours légalement», a dit pour sa part Johanne Dicaire, autre conseillère indépendante.

La ministre des Affaires municipales Andrée Laforest n’a pas voulu commenter cette histoire en raison de sa judiciarisation.

Le maire «déçu» de l’enregistrement

En début de journée, le maire Maher s’est fait discret. Selon diverses sources, il serait resté jeudi dans sa chambre d’hôtel de Québec. TVA Nouvelles a tenté de le joindre vendredi, sans succès.

Puis, en après-midi, le maire a envoyé un communiqué dans lequel il se dit «fort déçu d’apprendre que j’ai été enregistré à mon insu, sans mon consentement».

«Face aux agissements perturbateurs de nos adversaires politiques dans les derniers mois, ces stratagèmes ne me surprennent guère», a-t-il déclaré.

Dans son communiqué, M. Maher a souligné «que ni Mario Fauteux ni André Marion n’ont obtenu de poste à la Ville de Saint-Jérôme ou à la MRC».

En entrevue avec notre Bureau d’enquête, le maire Maher a indiqué jeudi qu’il comptait enregistrer des plaidoyers de non-culpabilité en réponse aux deux constats d’infraction, niant au passage les offres d’emplois formulées.

-D’après les informations d’Yves Poirier