/sports/opinion/columnists
Navigation

La bénédiction des Dieux

HKN-HKO-SPO-COLORADO-AVALANCHE-V-SAN-JOSE-SHARKS---GAME-SEVEN
Photo d'archives, AFP Les Sharks de San Jose peuvent remercier les dieux du hockey pour leur participation à la finale de l’Ouest.

Coup d'oeil sur cet article

Les Sharks de San Jose ont un alignement digne d’une équipe gagnante. Par contre, j’espère qu’ils prient les dieux du hockey chaque soir pour leur présence en finale de l’Association de l’Ouest!

Incroyable, quand même, de penser que c’est grâce à un appel douteux des arbitres dans leur match ultime du premier tour contre les Golden Knights de Vegas que les Sharks ont eu une occasion d’atteindre la finale de l’Ouest. Comprenez-moi bien, je ne suis pas en train de dire qu’ils n’ont pas d’affaire là. Il fallait quand même battre l’Avalanche au deuxième tour, ce qu’ils ont fait. Mais avouez, quand même, qu’il y a un malaise!

J’espère maintenant que les directeurs généraux profiteront de leur prochaine rencontre pour régler cette patate chaude une bonne fois pour toutes. Qu’on permette les reprises vidéos pour ce genre de séquence, point final. On est en 2019, la technologie est partout, dans tous les sports.

Pendant ce temps, à Vegas, on continue de pleurer.

En finale?

Ceci dit, les Sharks ont profité de cette chance qu’ils ont eue. Ils ont battu l’Avalanche en sept parties et ont mérité la victoire. Je ne crois pas que le Colorado avait les munitions pour survivre aux Sharks. Pourront-ils maintenant vaincre les surprenants Blues de St-Louis? Je crois que oui.

Avant d’y aller de mes prédictions, je tiens à mentionner que cette chronique a été rédigée jeudi avant le premier match du troisième tour. Pas question d’être influencé par les premiers matchs!

Je pense que la formation californienne atteindra la finale de la Coupe Stanley. C’est une équipe qui a de l’expérience et surtout qui peut compter sur deux défenseurs de calibre «Norris» en Brent Burns et Erik Karlsson. Les succès des Sharks passeront inévitablement par le jeu de ces deux défenseurs contre les Blues de St-Louis.

Ces derniers ne sont pas à prendre à la légère, toutefois. Menés par leur gardien Jordan Binnington, les Blues ont surpris un peu tout le monde depuis le mois de janvier. On avait l’impression que cette formation se dirigeait vers un grand ménage et les voilà en finale d’Association.

Malgré tout, je me dois d’y aller avec l’expérience des Sharks et prédire leur victoire dans cette série.

Bruins-Hurricanes

Dans l’Est maintenant, j’ai déjà affiché mes couleurs depuis un certain temps en parlant des entraîneurs Bruce Cassidy et Rod Brind’Amour comme de mes favoris dans ces séries. Juste de savoir que ce sont eux qui seront derrière le banc en finale de l’Est me confirme qu’on aura droit à tout un spectacle.

Cela étant dit, j’ai beaucoup de mal à miser contre l’expérience des Bruins de Boston. Cette organisation est un exemple de stabilité. Grâce à la présence de bons vétérans, dont Zdeno Chara et Patrice Bergeron, il ne semble jamais y avoir de scandales ou de potins en provenance de Boston. Tout est dirigé vers un seul objectif : gagner.

De l’autre côté par contre, les Hurricanes présentent un vent de fraicheur rarement vu. Cette équipe se laisse guider par Brind’Amour qui, lui, les laisse s’exprimer. Leurs cérémonies d’après-victoire en saison régulière semblent avoir rassemblé tout le monde et permis de vendre le hockey dans un marché qui en arrachait.

En décembre, on pouvait presque compter un à un les spectateurs dans les gradins et c’est tout juste si on ne pouvait pas les appeler par leur nom!

Mais, cette magie ne sera pas assez pour vaincre les Bruins. Je prédis donc une finale Boston-San Jose.

- Propos recueillis par Kevin Dubé

Les échos de Bergie

Bon choix de Vigneault

Chaque fois que je vois Michel Therrien, on parle de hockey. C’est un passionné de ce sport et c’est pourquoi ce ne fut pas une surprise totale quand j’ai appris qu’il avait accepté le rôle d’adjoint à Alain Vigneault avec les Flyers de Philadelphie. J’étais avec Michel le jour où il a été congédié par le Canadien et je sais qu’il l’a très mal pris. Son équipe était encore en tête et il a trouvé ça injuste. Que Vigneault ait pensé à lui pour l’épauler à Philly se veut donc un choix fort judicieux. Au stade où il en est dans sa carrière, Alain veut s’entourer des gars qui vont l’aider à gagner. Peu importe la possibilité qu’ils puissent le remplacer un jour. Quand tu as confiance en tes moyens, tu n’as pas peur de ces choses-là. Pour Michel, il s’agit d’une excellente situation. Philadelphie, c’est un marché exceptionnel de hockey. Le train est passé et il est sauté dedans à pied joint. Félicitations aussi à Mathieu Darche pour son emploi avec le Lightning de Tampa Bay. Une belle occasion pour lui de faire ses preuves dans un groupe de gestion de la LNH.

Holland à Edmonton

Ken Holland a du pain sur la planche, c’est le moins qu’on puisse dire. Sans dire qu’on le lance dans la fosse aux lions, disons qu’il se retrouve dans le pire marché de la Ligue nationale de hockey. Il s’agit d’un pas dans la bonne direction assurément, mais j’aurais aussi aimé qu’on mette dehors de président Bob Nicholson. Qu’on recommence au complet avec un tout nouveau personnel. Maintenant, Holland devra dénicher son futur entraîneur-chef et il y a plusieurs bons candidats disponibles. Si j’étais lui, toutefois, mon premier geste serait de racheter le contrat de Milan Lucic. L’équipe n’a plus besoin de ce genre de vétérans qui ne suivent pas le rythme des jeunots dans la LNH.

Blais, Groulx et Cie

Samuel Blais joue du gros hockey pour les Blues de St-Louis. Rappelons qu’il avait été un choix de sixième ronde en 2014. Sixième ronde ! Évidemment, le Canadien l’a laissé filer, encore une fois. Tout comme il a laissé filer plusieurs excellents Québécois en deuxième ronde au cours des dernières années, dont Maxime Comtois, Benoit-Olivier Groulx et Antoine Morand. Qu’ont en commun ces trois hockeyeurs, outre le fait qu’ils soient nés au Québec ? Ils ont été choisis par les Ducks d’Anaheim dont le dépisteur-chef, Martin Madden fils, est un natif de la Belle Province. Parfois, ceci explique cela.