/news/currentevents
Navigation

Meurtre à Brossard : «On a entendu BANG!»

Un homme de 24 ans assis dans un restaurant du Quartier DIX30 a reçu une balle directement à la tête

Meurtre Brossard
Photo courtoisie, Sidney Dagenais

Coup d'oeil sur cet article

Un second individu en une semaine s’est fait abattre par balles vendredi lors d’une soirée avec ses proches, à Brossard cette fois, dans ce qui s’apparente à un autre règlement de compte en public.  

La victime de 24 ans, Éric-Francis De Souza, un résident de Montréal-Ouest, était attablée avec des amis à la Pizzeria Sofia du Quartier DIX30.  

Selon des témoins, vers 22 h 30, un individu cagoulé est entré dans le restaurant bondé du boulevard Leduc avant de dégainer son arme.  

«Je l’ai vu entrer. Il a tiré et il est aussitôt ressorti en courant», a raconté un jeune homme qui n’a pas souhaité être identifié. Celui-ci était avec des copains à la table voisine de la victime.  

«Ils étaient une quinzaine de gars entre 20 et 30 ans, a-t-il précisé. Ça n’a pas le choix d’être un coup planifié.»  

«On a entendu BANG»  

À l’instant où les clients ont entendu le bruit assourdissant de la détonation du pistolet du tireur, ils se sont jetés au sol en criant, ont relaté des témoins au Journal.  

«On a entendu BANG! On n’a pas eu le temps de voir le gars», a relaté le voisin de table, encore ébranlé sur les lieux du crime.  

Le projectile de l’arme qualifiée « de gros calibre » a été logé directement dans la tête de De Souza.  

Selon nos informations, un agent de sécurité qui se trouvait sur place s’est précipité pour lui prodiguer les premiers soins, sans succès.  

«La balle est passée bord en bord de sa tête. Il n’y avait plus grand-chose à faire», a indiqué le témoin de la scène.  

À l’extérieur du restaurant arrivait au même moment Juliette Pelletier, à bord de son véhicule. Elle se garait quand le suspect a fait feu et déguerpi.  

«J’ai entendu le coup de fusil. Tout le monde a commencé à courir. Quelqu’un est sorti et a même lancé une chaise pour tenter de le ralentir», a-t-elle mentionné au Journal, peu après les événements. 

Voici une carte du secteur dans lequel se sont produits les trois événements possiblement liés : la scène du crime à la Pizzeria Sofia, l’arme trouvée près des 3 Brasseurs et la voiture abandonnée.
Photo courtoisie, Sidney Dagenais et captures d’écran, TVA Nouvelles
Voici une carte du secteur dans lequel se sont produits les trois événements possiblement liés : la scène du crime à la Pizzeria Sofia, l’arme trouvée près des 3 Brasseurs et la voiture abandonnée.

Voiture en feu  

L’assassin aurait pris la fuite en direction de la microbrasserie Les 3 Brasseurs, située à proximité.  

Une arme a d’ailleurs été trouvée sur la terrasse qui était fermée au moment du drame.  

Et, non loin de là, sur le chemin des Prairies, un véhicule a été découvert en flammes, en même temps que la fusillade.  

La police avance que les trois événements seraient possiblement liés.  

De larges périmètres de sécurité ont été érigés à ces endroits.  

Un chien renifleur a aussi été utilisé par les policiers afin de retrouver la trace de l’assaillant près des 3 Brasseurs.  

Le propriétaire de la Pizzeria Sofia n’a pas voulu commenter l’affaire.  

Hier soir, le tireur était toujours au large, et le mobile du geste inconnu.  

Similitudes  

De Souza ne semble pas lié au crime organisé, selon nos informations, mais il a des antécédents criminels en matière de voies de fait, de menaces et de vols.  

Ce meurtre n’est pas sans rappeler celui du mafieux Salvatore Scoppa, survenu dans des circonstances semblables durant la soirée du 4 mai, à l’hôtel Sheraton, à Laval.  

 – Avec Amélie St-Yves et l’Agence QMI