/sports/fighting
Navigation

La forme physique au-delà de la boxe

Une centaine d’adeptes participeront au Challenge XPN

Challenge XPN
Photo courtoisie Le Challenge XPN vient en aide à la Fondation du CHU pour la recherche sur les maladies du dos du docteur Jean-François Roy (à gauche). Ce dernier mettra les gants contre l’ancien attaquant des Nordiques, Pierre Lacroix (à droite). Au centre, l’organisateur, Denis Perreault.

Coup d'oeil sur cet article

Le Challenge XPN de boxe pour venir en aide à la Fondation du CHU pour la recherche sur les maladies du dos n’était au départ qu’une idée parmi d’autres pour soutenir la cause. Depuis, l’événement rassembleur s’inscrit de plus en plus comme un incontournable défi santé qui va bien au-delà de l’arène.

Les 31 mai et 1er juin prochains, ils seront plus d’une centaine de participants qui enfileront les gants. Plus de 160 demandes sont parvenues à l’organisateur Denis Perreault, comme quoi l’idée d’apprendre les rudiments de la boxe, de s’entraîner et de grimper entre les câbles semble plus prisée que jamais pour faire d’une pierre deux coups : se mettre en forme et relever un défi pour la cause.

Les quelque 100 combattants amateurs inscrits pour les prochains galas à l’aréna de Loretteville ont perdu en moyenne 22 livres par le biais de leur préparation physique, foi de Perreault, toujours étonné de l’ampleur qu’a prise le Challenge XPN.

« J’ai rarement vu un événement sportif avoir un tel impact sur la santé physique et mentale des gens. Ce n’est pas à propos de la boxe, mais c’est à propos de qui tu veux devenir. Affronter ses peurs permet de prendre confiance et le fait de relever des défis amène une raison de vivre », clame celui qui agit en quelque sorte comme promoteur.

Comme Pierre Lavoie

L’initiative, d’une certaine façon, rappelle à quel point Pierre Lavoie a utilisé le cyclisme pour promouvoir les bienfaits de l’activité physique. Aujourd’hui, sa démarche est devenue un véritable mouvement de masse.

« Pierre Lavoie, c’est un peu une idole pour moi. Lui, son message est avant tout destiné aux enfants. Moi, je m’occupe de monsieur et madame Tout-le-Monde qui ont oublié au fil des années de prendre le temps de s’entraîner. Et l’entraînement de boxe, il n’y a rien de mieux au monde pour se mettre en forme.

« Le combat de boxe force les participants à s’entraîner sérieusement, mais la boxe comme telle n’est pas ce qui importe. Ça permet aux gens d’exercer ce sport dans un environnement totalement sécuritaire et contrôlé », estime Perrreault.

Participants recherchés

Lui-même devait se prêter au jeu, le 1er juin, et a perdu 30 livres au passage, mais son rival Jean-Yves Thériault a dû se désister en raison d’une blessure à l’épaule. Le combat sera remis au prochain Challenge XPN, en décembre.

D’ailleurs, les boxeurs amateurs qui sommeillent et qui sont intéressés à relever le défi en décembre sont invités à transmettre un message texte à Denis Perreault au 418 933-2690.