/entertainment/tv
Navigation

Toute la vie: retour à la télévision pour Roy Dupuis

Toute la vie: retour à la télévision pour Roy Dupuis
Photo COURTOISIE RADIO-CANADA

Coup d'oeil sur cet article

Roy Dupuis n’avait pas tenu de rôle régulier à la télévision depuis la fin des Rescapés, en 2012. C’est donc un bon coup que le réalisateur Jean-Philippe Duval a réussi en convainquant l’acteur de se joindre à la distribution de Toute la vie, une nouvelle série de l’auteure Danielle Trottier qui sera en ondes à Radio-Canada à l’automne. 

Avec Hélène Bourgeois Leclerc, Roy Dupuis sera l’un des piliers de l’intrigue de Toute la vie, fiction campée à l’établissement Marie-Labrecque, institution fictive, à la fois résidence et école, qui accueille des adolescentes de 12 à 17 ans, enceintes ou jeunes mamans. 

  • L'auteure Danielle Trottier était l’invitée de Sophie Durocher sur QUB radio: 

Le tournage de cette dramatique annuelle résolument contemporaine, orchestrée par les troupes qui ont fait un succès d’Unité 9 (Danielle Trottier aux textes, Jean-Philippe Duval à la réalisation, Fabienne Larouche et Michel Trudeau, d’Aetios, à la production) s’enclenchera la semaine prochaine. 

Alors que Bourgeois Leclerc interprétera Tina, directrice de Marie-Labrecque, Dupuis se glissera dans la peau du bienveillant et dévoué psychoéducateur Christophe. Tina et Christophe auront «une relation exceptionnelle» dans l’histoire, mais ne seront pas amoureux, a nuancé Danielle Trottier. 

  

Toute la vie: retour à la télévision pour Roy Dupuis
Photo COURTOISIE RADIO-CANADA

  

Autour d’eux graviteront des jeunes filles aux tempéraments divers, interprétées par de nouveaux visages (Naïla Victoria Louidort-Biassou, Cassandra Latreille, Tayna V. Lavoie, Alison Carrier, Evelyne Laferrière, Ambre Jabrane), dont deux ont été recrutés au moyen d’auditions ouvertes «à grande échelle», par le biais de Facebook, a expliqué Jean-Philippe Duval en point de presse, lundi matin. Au moins 2000 adolescentes ont soumis leur candidature pour figurer dans l’émission. 

«On avait l’obsession du travail sur l’authenticité et la spontanéité», a noté le réalisateur, au sujet de son choix d’opter pour des actrices parfois sans expérience. 

Toutes ces jeunes femmes auront en commun d’être désormais détentrices d’un contrat qui durera «toute la vie», ayant maintenant la responsabilité de leur enfant. Fanny Mallette, David Boutin, Emmanuel Bilodeau et Nathalie Mallette, notamment, personnifieront des parents de ces étudiantes. 

Redonner aux autres 

Même si l’association entre Roy Dupuis et Fabienne Larouche semble naturelle étant donné leurs collaborations passées (Scoop, Urgence), c’est Jean-Philippe Duval qui a pris l’initiative de contacter l’immortel Ovila des Filles de Caleb, au téléphone, pour le convaincre de jouer dans Toute la vie. Tous deux avaient des connaissances professionnelles en commun. 

Roy Dupuis, appelé par la modernité et la sensibilité du récit de Toute la vie, décrit son personnage de Christophe comme «quelqu’un qui a eu une enfance un peu rough», et qui se retrouve justement entre les murs de l’école Marie-Labrecque en réponse à ses années difficiles, après avoir notamment œuvré auprès d’hommes violents. 

«Il a su utiliser les problèmes qu’il a rencontrés dans la vie pour apprendre, a indiqué le comédien. C’est un homme qui est rendu à un point où il veut donner aux autres ce que lui n’a pas eu.» 

Quant à Hélène Bourgeois Leclerc, elle a relaté s’être «lancée dans le vide» en décidant de son départ de District 31 en début d’année, et juge ainsi que Toute la vie arrive à point dans son parcours. 

«Ça suit particulièrement bien là où j’étais rendue», a spécifié celle qui avait donné la réplique à Roy Dupuis dans le film Je me souviens, d’André Forcier.