/entertainment/music
Navigation

«Je reviens chez nous»: un spectacle musical 100 % québécois et francophone

«Je reviens chez nous»: un spectacle musical 100 % québécois et francophone
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Les grands succès de la chanson québécoise francophone sont entre bonnes mains. En voix, Gabrielle Destroismaisons, Marc-André Fortin, Jean-Philippe Audet, Frédérique Mousseau et Simon Fréchette-Daoust sont en pleines répétitions, à Montréal, de la revue musicale «Je reviens chez nous» qui sera jouée cet été à L’Assomption et Victoriaville. 

«Je reviens chez nous»: un spectacle musical 100 % québécois et francophone
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

 

Travaillant pour la première fois sur un même projet, les cinq interprètes nagent déjà tout naturellement dans un catalogue riche composé de près de 90 pièces. Leur menu musical est costaud. Il comprend des hymnes incontournables de Jean-Pierre Ferland («Je reviens chez nous»), Claude Dubois («J’ai souvenir encore»), Louise Forestier («Dans la prison de Londres»), Yvon Deschamps («Aimons-nous») ainsi que René et Nathalie Simard («Tourne la page»). 

De beaux défis 

Vedette de plusieurs revues musicales comme «Cocktail» et «Blue Suede Show» au cours des dernières années, Gabrielle Destroismaisons fera entre autres sentir sa présence en revisitant «Tous les cris les S.O.S.» popularisée par Marie Denise Pelletier. Une fois de plus, elle dit être sortie de sa zone de confort et avoue s’être dépassée pour ce classique. 

«Je reviens chez nous»: un spectacle musical 100 % québécois et francophone
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

 

«C’est un gros coup de cœur cette chanson-là, mais je n’aurais jamais pensé être capable de chanter ça un jour, dit la chanteuse. Quand j’entendais Marie Denise Pelletier à la radio, c’était toujours une chanson inaccessible. On a refait des arrangements et on a trouvé les bonnes couleurs pour moi.» 

La participation de Marc-André Fortin pourra quant à elle être appréciée avec une relecture de «La Manic», œuvre phare de Georges Dor. «Je suis content parce qu’on l’a amenée ailleurs. C’est un chef d’œuvre, un monument de chanson et c’est un cadeau pour un interprète de pouvoir chanter ça.» 

L’écoute de quelques enchaînements confirme également que le spectacle sera plus qu’un hommage aux œuvres poignantes de la musique québécoise. Il y aura un côté festif et dansant très assumé. 

«C’est un répertoire qui est très, très riche, autant avec la petite toune facile que tout le monde connaît, qu’on pourrait qualifier des fois de notre petit côté quétaine, mais on aime ça, a précisé Marc-André Fortin. "Splish splash", tout le monde connaît ça, c’est encore bon et c’est le fun de faire découvrir ça à une génération plus jeune.» 

Gabrielle Destroismaisons et Marc-André Fortin offriront également des duos, dont l’étonnante «Chanson pour durer toujours» de Richard Séguin. 

«Je reviens chez nous» sera présenté au Théâtre Hector-Charland de L’Assomption dès le 14 juin. Il prendra l’affiche au Carré 150 de Victoriaville le 7 août. Pour les billets: hector-charland.com et lecarre150.com. 

Avant de voir les vedettes de la revue musicale sur scène, il sera possible de les entendre en posant l’oreille sur l’album du même titre composé de huit chansons qui sera disponible vendredi.