/world/europe
Navigation

Les inondations frappent la Bosnie, des habitants évacués

Les inondations frappent la Bosnie, des habitants évacués
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

 

Une forte pluie qui tombe en Bosnie depuis dimanche a provoqué des inondations, notamment dans le Nord, plusieurs villes ayant déclaré mardi l’état d’urgence et ordonné l’évacuation de la population des zones menacées. 

Un garçon de six ans a été emporté par un ruisseau en crue dans la région de Zepce (nord) et des équipes de sauvetage sont à la recherche de l’enfant, a rapporté la télévision nationale (BHRT). 

Des habitants redoutent le scénario de mai 2014 quand près de deux millions de personnes avaient été affectées en Bosnie, en Serbie et en Croatie par des inondations, mais les autorités écartent ce risque. Cette catastrophe avait fait 77 morts dans les trois pays, dont 51 en Serbie. 

« Le danger n’est pas passé et j’invite les habitants à suivre les consignes des autorités, sans paniquer », a déclaré Radovan Viskovic, Premier ministre de la Republika Srpska, l’entité serbe de Bosnie. 

Les stations météorologiques ont enregistré en deux jours des précipitations de 137 l/m2 à Bihac et de 111 l/m2 à Banja Luka. 

Plusieurs rivières ont débordé dans la région de Prijedor, de Banja Luka, de Bihac et de Doboj, et inondé plusieurs centaines de maisons et des centaines d’hectares de terres agricoles. 

« Nous avons évacué entre 200 et 220 habitants. Une centaine de maisons ont été inondées, ainsi que les locaux de cinq compagnies et 50 ha de terrains » dans les alentours de Doboj, a précisé un responsable de la défense civile, Senad Begic. 

L’eau a envahi aussi quelque 200 foyers à Prijedor et une centaine à Celinac. Le trafic est bloqué sur plusieurs routes locales envahies par les eaux ou endommagées par des torrents et des glissements de terrain. 

Après avoir rapidement augmenté dans la nuit de lundi à mardi, les niveaux des grandes rivières sont en légère baisse ou ils stagnent, selon les autorités. 

L’intensité des pluies est en baisse, mais « 20 à 30 l/m2 de précipitations » sont à attendre dans les zones touchées au cours des prochaines 24 heures, selon Tomislav Sajic, directeur du l’Institut météorologique de la Republika Srpska. 

En Croatie voisine, « la pire situation est dans la ville de Kostajnica (Centre) », à la frontière avec la Bosnie, a déclaré Zoran Cavlovic du Centre national de défense contre les inondations. Une partie de cette ville est sans électricité ni eau potable, selon l’agence Hina. 

Des dizaines de maisons ont également été inondées dans les alentours de Karlovac (Centre). Dans la même région, huit touristes, dont deux enfants, ont été secourus par des pompiers dans un camping au bord de la Korana, a rapporté la télévision nationale croate (HRT).