/sports/golf
Navigation

Tiger Woods: en pleine forme et souriant

Tiger Woods s’attaque au Championnat de la PGA à l’intraitable Black Course de Bethpage

GLF-MAJ-PGA-SPO-PGA-CHAMPIONSHIP---PREVIEW-DAY-2
Photo AFP Un mois après sa victoire au Tournoi des Maîtres, Tiger Woods s’est présenté au club Bethpage dans un très bon état d’esprit, mardi, en prévision du Championnat de la PGA qui se mettra en branle jeudi.

Coup d'oeil sur cet article

FARMINGDALE, N.Y. | Bonne nouvelle, Tiger Woods respire la forme et sourit à pleines dents. Une moins bonne nouvelle pour ses rivaux... Un mois après sa consécration au Tournoi des Maîtres à Augusta, le « Tigre » attaquera un redoutable parcours au Championnat de la PGA d’Amérique : le Black Course de Bethpage.

Le vainqueur de 15 titres majeurs a connu du succès en carrière à l’ombre des gratte-ciel new-yorkais. En 2002, il avait remporté l’Omnium des États-Unis par trois coups en étant le seul à jouer sous la normale. Il avait mené le tournoi d’un bout à l’autre. Sept ans plus tard, il avait terminé au sixième rang. À ses 12 rondes officielles, il affiche une moyenne de 70,1 coups sur ce long et étroit parcours à normale 70.

GLF-MAJ-PGA-SPO-PGA-CHAMPIONSHIP---PREVIEW-DAY-2
Photo AFP

« Je suis excité de me retrouver ici. Je suis arrivé la semaine dernière. J’ai joué et étudié le terrain dans ses moindres détails. J’y ai mis beaucoup de temps », a expliqué le quadruple vainqueur du Championnat de la PGA lors de sa conférence de presse, mardi. Un rendez-vous prenant des allures d’une véritable messe courue des médias du monde entier. D’autant plus qu’il avait à répondre d’une poursuite déposée contre sa conjointe et lui en Floride, la veille.

« Ce n’est pas seulement un gros parcours de golf, ce sera aussi une très grosse semaine avec la configuration du terrain, a ajouté l’Américain de 43 ans qui a terminé au second rang à Bellerive à la 100e édition du Championnat de la PGA, l’an dernier. Ce pourrait être tout un championnat. »

GLF-MAJ-PGA-SPO-PGA-CHAMPIONSHIP---PREVIEW-DAY-2
Photo AFP

Parcours impitoyable

Le Black Course fait frémir. Long de 7459 verges à sa pleine distance, il est étroit et intimidant à l’œil. Il est vrai que la pluie élargit la perspective des allées, mais les conditions détrempées les empirent. L’herbe haute ne permet aucune erreur. Les quelque 80 fosses de sable ne laissent aucune chance.

Woods s’est pointé en banlieue de New York reposé physiquement et psychologiquement. Il aurait souhaité participer au Championnat Wells Fargo à Quail Hollow en Caroline du Nord il y a deux semaines, comme il l’avait planifié, mais il n’était pas prêt à se remettre à la tâche.

« Dans le gymnase, j’étais à l’aise, mais mentalement, je n’étais pas prêt à encaisser les longues heures en tournoi », a expliqué celui qui fait ainsi deux sorties de suite dans un tournoi majeur pour la sixième fois de sa carrière.

« Habituellement, après le Tournoi des Maîtres, je prends quatre semaines de congé. Mais avec le calendrier condensé cette saison, il faut trouver les pauses. Je sais que je me sens mieux quand je suis reposé. Mon corps ne répond plus comme il répondait. Il ne récupère pas aussi bien. Il faut que j’en sois conscient. »

GLF-MAJ-PGA-SPO-PGA-CHAMPIONSHIP---PREVIEW-DAY-2
Photo AFP

Flèche à John Daly

Au sujet de cette forme physique, Woods a piqué subtilement au vif le vétéran et coloré golfeur John Daly.

Comme Bethpage est reconnu comme un parcours taxant physiquement en raison sa longue marche, les dirigeants de la PGA d’Amérique ont permis à Daly d’utiliser une voiturette pour participer au tournoi.

Le champion de l’édition 1991 à Crooked Stick, dans l’Indiana, aujourd’hui âgé de 53 ans, souffre d’arthrose au genou. Il est le premier golfeur à demander cette dérogation sous la Loi sur les Américains avec handicap (ADA) dans un tournoi du Grand Chelem depuis 2012.

« Comme John prend une voiturette, je n’ai qu’une seule chose à dire : j’ai marché avec une fracture à la jambe », a-t-il dégainé à propos de la demande du vétéran. Woods avait joué une ronde d’anthologie en prolongation de l’Omnium des États-Unis 2008 à Torrey Pines. En souffrant d’une fracture à une jambe et d’un ligament déchiré au genou, il l’avait emporté face à Rocco Mediate.

Objectif Tokyo

À 16 mois des Jeux olympiques d’été, Woods regarde avec optimisme vers Tokyo. L’athlète qui fêtera ses 44 ans en décembre se trouve en excellente posture. Au sixième rang du classement mondial, il est devancé par trois Américains. Il occuperait ainsi la quatrième et dernière place puisqu’un pays ne peut envoyer plus de quatre golfeurs.

« Je n’aurai pas plusieurs autres opportunités compte tenu de mon âge. J’adorerais participer aux Olympiques. S’y rendre et faire partie de l’équipe américaine, ce sera un travail difficile. Il faudra compter les événements auxquels je participe et possiblement en ajouter. Mais si je joue bien dans les grands tournois comme je le fais cette année, ce sera plus facile. »


► Woods prendra le départ au Championnat de la PGA dès jeudi matin à 8 h 24 avec nul autre que ses grands rivaux à Augusta, Francesco Molinari et Brooks Koepka, le champion en titre.