/finance/business
Navigation

Ivanhoé-Cambridge investit 1 milliard $ US dans WeWork

Le bras immobilier de la Caisse de dépôt et placement fait un gigantesque pari

WeWork
Photo courtoisie Après avoir révolutionné les espaces de bureaux à titre de locataire, WeWork veut faire de même, mais comme propriétaire. Elle compte en effet acquérir et convertir des immeubles.

Coup d'oeil sur cet article

Ivanhoé Cambridge se lance dans le secteur des espaces de travail partagés avec un investissement majeur de 1 milliard $ US dans The We Company, société mère de WeWork, dans le but d’acquérir et de convertir des immeubles.

Un peu partout dans le monde, WeWork loue à long terme des espaces de bureaux pour les convertir en espaces de travail branchés où entrepreneurs, consultants et pigistes peuvent s’installer, pour un après-midi ou pour quelques mois à la fois.

L’entreprise américaine prend maintenant un nouveau virage en s’associant avec divers partenaires, dont le bras immobilier de la Caisse de dépôt et placement du Québec, pour devenir propriétaire d’espaces qu’elle exploitera ensuite en lieux de co-travail.

Nouveau partenariat

Le nouveau partenariat, nommé ARK, totalise 2,9 milliards $ US. La filiale cherchera à « trouver, construire, occuper et exploiter des espaces physiques » en co-travail, et ce un peu partout dans le monde, affirme Ivanhoé Cambridge. The We Company sera le propriétaire majoritaire de la plateforme ARK, qui sera basée à New York et dirigée par Rich Gomal, un Montréalais d’origine.

L’entreprise veut mettre la main sur des bureaux dans plusieurs villes importantes, dont Toronto, Londres, Los Angeles et San Francisco, où le potentiel de croissance pour les espaces de coworking est jugé important. WeWork est déjà bien implanté à Montréal, où elle loue divers espaces, notamment à la Place Ville-Marie, une propriété d’Ivanhoé Cambridge.

Concernant un possible investissement immobilier dans la métropole, Ivanhoé et WeWork se limitent à dire qu’ils vont « regarder toutes les options ».

Majeur pour la Caisse

Pour Ivanhoé Cambridge, cet investissement de 1 milliard $ est majeur, puisqu’il représente un peu plus de 2 % de ses actifs à l’heure actuelle. « Nous croyons qu’il y a un avantage énorme à bouleverser les normes de l’immobilier », a déclaré Sylvain Fortier, chef des Investissements et de l’Innovation d’Ivanhoé Cambridge.

Seulement 0,06 % des espaces à bureaux dans le monde sont de type collaboratif, alors que de plus en plus d’entreprises veulent occuper ce genre d’espace de travail, ajoute M. Fortier. « WeWork est la marque dominante à l’échelle mondiale et nous sommes convaincus que les perspectives de croissance sont exceptionnelles. »

WeWork en bref

  • Fondée en 2010
  • Près de 485 lieux de travail partagés (coworking)
  • Évaluée à près de 47 milliards $ US
  • En 2017, la société a perdu 933 millions $, sur des revenus de 886 millions $.
  • 10 millions de pieds carrés d’espace locatif à l’échelle mondiale