/sports/hockey
Navigation

Martin St-Louis n’est pas impressionné par l'arbitrage

HKO-SPO-2018-HOCKEY-HALL-OF-FAME-INDUCTION---LEGENDS-CLASSIC
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La plus récente bévue des arbitres de la Ligue nationale de hockey (LNH), commise mercredi durant la prolongation du match opposant les Sharks aux Blues, continue de faire jaser, et l’ancien attaquant Martin St-Louis n’a pas hésité à interpeller le circuit à ce sujet.

Ayant agi comme consultant chez les Blue Jackets de Columbus en fin de saison et en séries éliminatoires, le Québécois est pour le moins sceptique quant à l’impossibilité, pour les arbitres, de revoir certaines séquences sur vidéo. Ce fut le cas à St. Louis mercredi, lorsque Timo Meier a refilé la rondelle à Erik Karlsson avec sa main sur le but décisif du troisième match de la finale de l’Association de l’Ouest.

Les officiels Marc Joannette, Dan O’Rourke, Jonny Murray et Matt MacPherson ont visiblement tous manqué la passe en question, de sorte que les Sharks ont quitté l’Enterprise Center avec un gain de 5 à 4.

«Vous devez trouver le moyen de prendre les bonnes décisions. Ce sont les séries éliminatoires de la Coupe Stanley, a écrit St-Louis sur Twitter, adressant son message au compte Twitter de la LNH. Prenez les 20 secondes qu’il vous faut et jugez de la manière appropriée. C’était une excellente partie et elle n’aurait pas dû se conclure par une mauvaise décision. Chaque but devrait être revu afin que le bon verdict soit rendu.»

Brind’Amour du même avis

En Caroline, l’instructeur-chef des Hurricanes, Rod Brind’Amour, a été questionné à ce propos, et sa réponse a été sans équivoque.

«Ça fait très longtemps que la LNH doit étendre la reprise vidéo», a-t-il dit dans des propos rapportés par la chaîne TVA Sports.

Les décisions discutables des arbitres font constamment l'objet de débats ce printemps. Notamment, les Golden Knights de Vegas avaient échappé une avance de 3 à 0 face aux Sharks, en troisième période, dans le septième duel de la série de premier tour de l’Ouest, à la suite d’une pénalité majeure décernée à Cody Eakin. Ce dernier avait été puni pour un double-échec asséné à Joe Pavelski.