/news/health
Navigation

Hausse d’enfants qui sont intoxiqués au pot depuis la légalisation

Les hôpitaux sont de plus en plus inquiets

Le Dr Dominic Chalut, urgentologue à l’Hôpital de Montréal pour enfants. 
Photo Antoine Lacroix Le Dr Dominic Chalut, urgentologue à l’Hôpital de Montréal pour enfants. 

Coup d'oeil sur cet article

Une forte hausse du nombre d’intoxications au cannabis chez les enfants depuis la légalisation inquiète des experts en santé, qui appellent les parents à tenir les produits de pot inaccessibles.

« Ce n’est pas quelque chose qu’on voyait de façon fréquente chez les enfants de moins de sept ans. Avant 2016, c’était un tous les trois ans. Depuis [la légalisation il y a] 7 mois, on parle de neuf patients », déplore le Dr Dominic Chalut, urgentologue et toxicologue à l’Hôpital de Mont­réal pour enfants (HME).

Ce dernier pense que le phénomène va s’empirer une fois que les produits comestibles seront légalisés au pays, même s’ils sont déjà facilement accessibles.

À Sainte-justine aussi

Mercredi, l’HME lançait un appel à la vigilance aux parents. Depuis le 17 octobre 2018, 26 cas d’intoxication ont été traités, alors qu’auparavant on parlait d’« une poignée par année ».

À l’Hôpital Sainte-Justine, on a aussi constaté une hausse d’environ le double d’intoxications depuis un an.

« La tendance est un peu alarmante, on voit que ça commence à augmenter. Il va falloir y porter une grande attention », estime le Dr Antonio D'Angelo, pédiatre urgentologue.

Les experts rappellent qu’une quantité causant des symptômes mineurs sur un adulte peut avoir des effets beaucoup plus importants sur un enfant.

Écoutez Le bon plant une série balado sur le cannabis qui sort des sentiers battus, au-delà des idées préconçues.

Dans les pires de cas, des enfants se sont retrouvés aux soins intensifs afin de les soigner après une intoxication au pot. Parmi les symptômes, on note les convulsions, vomissements et somnolence. Le plus jeune cas à l’urgence était un bambin de moins d’un an, rapporte l’HME.

Le Centre antipoison du Québec demande aux gens d’être prudents, en constatant aussi une forte hausse des intoxications chez les adultes et les enfants.

Le 17 octobre 2019, Ottawa légalisera les produits comestibles, comme des jujubes ou des brownies au pot, dans l’ensemble du pays. De son côté, le gouvernement provincial n’a pas encore statué s’il l’autorisait ou pas.

Chiffres inquiétants

  • 15 cas d’intoxication chez des enfants âgés de moins de 5 ans depuis le 6 février au Québec
  • Du 17 octobre 2018 au 17 mars 2019, on répertoriait 148 cas d’intoxication au Québec, contre 65 pour la même période, un an auparavant