/news/health
Navigation

La cocaïne populaire au Canada malgré les risques liés au fentanyl

Coup d'oeil sur cet article

Même si la cocaïne est associée à des risques de surdose mortelle de fentanyl, cette drogue dure demeure populaire auprès des consommateurs canadiens, révèle le Global Drug Survey 2019.

Plus de 36 000 personnes provenant de 36 pays ont été sondées, dont 1960 Canadiens.

On leur a notamment demandé combien de jours, au cours de la dernière année, ils avaient consommé de la cocaïne.

Le Canada a affiché le deuxième résultat parmi les plus élevés, soit 10 jours de consommation de cocaïne dans les 12 derniers mois. Cela équivaut à près d’une journée par mois et à près du double de la moyenne mondiale, qui est de six jours.

C’est l’Écosse qui occupe le haut du pavé, avec 12 jours de consommation de cocaïne par an.

Le Brésil, l’Italie, le Portugal, le Danemark et l’Angleterre figurent à égalité avec le Canada au deuxième échelon.

Les Canadiens ont dit avoir recours à un demi-gramme de cocaïne lorsqu’ils consomment, soit l’équivalent de la moyenne mondiale.

Interrogée par le quotidien National Post, la professeure Susan Bondy, de l’Université de Toronto, n’était pas surprise de ces données. «Nous sommes en tête de liste pour l’usage de drogues et d’alcool dans un grand nombre de ces études», a-t-elle indiqué.

Six Canadiens sur 10 ont toutefois dit souhaiter consommer moins qu’à l’heure actuelle.

Le prix peut les convaincre de restreindre leur consommation, la cocaïne se vendant en moyenne 85$ le gramme, mais cela demeure nettement moins que la moyenne mondiale de 120$ le gramme.