/news/education
Navigation

Publicité-choc: «Des solutions pour nos enfants, ça presse!»

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY – Une publicité-choc du syndicat des employés des centres jeunesse fait réagir.

L'Alliance du personnel professionnel et technique de la Santé, l'APTS, a fait publier son message dans les principaux quotidiens de la province, aujourd'hui.

Les cas de trois enfants décédés y sont mentionnés, soit celui de Thomas, 2 ans, de Saguenay (2018), celui de Rosalie, 2 ans, de Québec (2018), et celui d'Alicia (nom fictif), 7 ans, de Granby, ce printemps.

L’Alliance estime qu’une commission sur les services à la jeunesse constitue une bonne chose, mais que son travail va prendre deux ans. Entre-temps, le syndicat demande au gouvernement d'agir rapidement à la suite de ces décès d'enfants.

La solution, selon l’APTS, est l’ajout de ressources sur le terrain.

Au Saguenay–Lac-Saint-Jean, l’Alliance affirme que 450 signalements d’enfants à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) sont en attente de traitement. Il faudra du personnel additionnel, estime le syndicat.