/opinion/columnists
Navigation

Sauf quatre

Coup d'oeil sur cet article

Cette ligue que l’on aime tant a toutefois le don de se mettre un pied dans la bouche, les autres dans les plats, une poutre dans l’œil et des crampes au cerveau. Mardi soir, partout sur la planète, tout le monde a vu clairement que Timo Meier des Sharks a bel et bien fait une passe avec la main conduisant au but gagnant d’Erik Karlsson. Tout le monde l’a vu sauf quatre personnes : les quatre officiels sur la glace, dont deux sont Québécois. Dans ce circuit génial, on peut demander une révision si un joueur a empêché le gardien de faire son travail. Aussi, on peut demander à Toronto d’évaluer si la rondelle a bien franchi la ligne rouge des buts. Mais, apparemment, on ne peut vérifier si une passe menant à un but a été faite avec la main. Ah bon. Pourquoi ? Parce que. Réponse typique de quelqu’un qui n’a pas de réponse.

UN PAS DE PLUS

La vraie réponse, selon moi, c’est qu’il manque un arbitre. Le jeu est devenu trop rapide. Un supra juge bien installé sur la passerelle de chacun des buildings de la NHL et toujours prêt à ajuster une décision. Dans le cas d’un but, mais aussi dans le cas des charges et des coups hypocrites que ne peuvent toujours voir les arbitres sur la glace. Ce supra, un vétéran bien expérimenté, pourrait arrêter le jeu et changer une décision à volonté ayant toujours recours aux reprises. Les consultations à Toronto sont ridicules puisque vous et moi, à la télé, avons droit aux mêmes images dans notre salon. Il faut évoluer. Les derniers à s’ajuster ont des chandails rayés... enfin, ceux qui les dirigent.

VENDREDISMES

  • Avouez que, de votre vivant, vous ne pensiez jamais voir Britney Spears accrocher son g-string.
  • Intervention réussie pour Mick Jagger qui, à sa sortie d’hôpital, a confié qu’il ne lui restait qu’un mois de physio aux babines.
  • Cinq conseils pour éliminer le stress. Servez-vous un verre de votre vin préféré et répétez quatre fois.
  • Henri Lewis : L’art de vivre consiste en un subtil message entre lâcher prise et tenir bon.
  • Ça y est ! On commence à cuisiner sur le BBQ. Quelle belle façon de joindre l’utile à la grillade !

À DEMAIN

Le supra arbitre aurait aussi vu que David Perron a bel et bien lancé le disque illégalement par-dessus la baie vitrée avant de scorer deux buts.