/sports/fighting
Navigation

Une centaine de partisans derrière Charles Jourdain

TKO 47
Photo Chantal Poirier

Coup d'oeil sur cet article

 Pour son premier combat à l’UFC, Charles Jourdain sera bien appuyé, même si la foule du Blue Cross Arena lui sera hostile. 

• À lire aussi - Comme dans un film: Charles «Air» Jourdain fait ses débuts dans l’UFC

 Le combattant québécois pourra compter sur la présence d’une centaine de membres de sa famille et de ses amis, qui feront le voyage jusqu’à Rochester. 

 « Sans me le dire, ma copine Clarence (Lessard) s’est occupée de tout avec les membres de nos familles respectives, a souligné Jourdain. Elle a coordonné la vente des billets et la recherche des chambres d’hôtel pour tout le monde. 

 Elle est incroyable. Je ne croyais pas que j’aurais un tel soutien à mon premier combat à l’UFC. Je sais que Rochester se fait bien en auto, mais je ne savais pas qu’autant de personnes le feraient. Je suis un gars comblé. » 

 On peut penser que sa centaine de bruyants partisans se fera enterrer par ceux de Desmond Green, qui se battra dans sa ville natale lors de cet affrontement. 

 L’appui de maman 

 Pour cette étape importante de sa carrière, Jourdain pourra compter sur un appui de taille : sa mère. 

 « Mon père est toujours présent à mes combats, mais pas ma mère, a raconté le combattant. C’est spécial pour moi de savoir qu’elle sera dans les gradins pour ce duel. La dernière fois qu’elle est venue, c’était à mon premier combat chez les amateurs. » 

 Même s’il pratique un sport qui peut faire grimacer sa mère à certaines occasions, Jourdain s’est toujours senti soutenu. 

 « Elle m’a toujours poussé vers les choses qu’on aime mon frère et moi, a-t-il ajouté. Elle accepte mes choix de vie et elle croit beaucoup au destin de chaque personne. » 

 Aux premières loges à Ottawa 

 Jourdain a eu la chance d’assister au premier combat de Marc-André Barriault à l’UFC lors du dernier gala à Ottawa. 

 « C’était une belle expérience et ça m’a fait réaliser que l’UFC demeure un combat entre deux gars dans une cage. »