/sports/hockey
Navigation

Une victoire qui rapporte gros

Patrice Bergeron participera à sa 3e finale de la Coupe Stanley depuis 2011.
Photo d’archives, AFP Patrice Bergeron participera à sa 3e finale de la Coupe Stanley depuis 2011.

Coup d'oeil sur cet article

La victoire expéditive des Bruins de Boston a été payante pour de nombreux participants du Pool National de Hockey (PNH). Et si les Sharks de San Jose leur faisaient la même fleur au cours des prochains jours ?

Vous étiez nombreux à voir la bande de Bruce Cassidy dans votre soupe contre les Hurricanes de la Caroline. Voilà de précieux points dans la course au championnat du PNH des séries. Peu de poolers avaient toutefois prédit que les Bruins empocheraient leur billet pour la finale de la Coupe Stanley aussi rapidement.

C’est simple : les Bruins avaient reçu seulement 234 votes pour un balayage alors que la majorité des participants croyaient plutôt qu’ils se débarrasseraient des «abrutis» en six rencontres.

Si les Bruins ont respecté la logique, l’attaquant Patrice Bergeron s’est pour sa part élevé dans les grands moments. Ses trois buts et deux passes, incluant trois points dans le quatrième duel, ont donné raison aux participants ayant misé sur la fierté de L’Ancienne-Lorette. Le vétéran participera à une troisième grande finale depuis 2011.

Perron en feu

Dans l’Ouest, la situation est beaucoup moins limpide. Au moment d’envoyer ces lignes, les Sharks de San Jose et les Blues de St. Louis s’apprêtaient à disputer le quatrième match de la finale d’association qui a été plongée dans la controverse à l’issue du duel précédent.

Les amateurs ont opté en masse pour le défenseur Brent Burns parmi la sélection de joueurs, mais pour l’heure, c’est le Québécois David Perron qui vole la vedette. Avant la soirée de vendredi, le patineur des Blues revendiquait deux buts et autant de passes. La série est toutefois encore jeune et Burns a bien le temps de faire sentir sa présence.

«Je croyais honnêtement que l’expérience des Bruins était pour faire la différence. Et les Hurricanes revenaient d’un long congé, ils avaient eu le temps de se reposer, mais aussi de redescendre de leur nuage. Oui, c’est une déception de voir Burns avec un seul point. [Logan] Couture et [Timo] Meier étaient de meilleurs choix, s’ils étaient disponibles», a soulevé le journaliste sportif du Journal de Montréal, Jean-François Chaumont.

L’autre déception jusqu’ici est sans contredit Tomas Hertl, blanchi de la feuille de pointage lors des trois premiers rendez-vous.

10 premiers au classement général

  • 1. Donald Audet 122 pts
  • 2. Pat Miron 121 pts
  • 3. Pierre Roy 120 pts
  • 4. Rémi Laflamme 120 pts
  • 5. Denis Sirois 118 pts
  • 6. Karine Girard 117 pts
  • 7. Robert Bastien 117 pts
  • 8. Julie Trunzo 117 pts
  • 9. Samuel Beaudoin 116 pts
  • 10. Patrick Blais 116 pts

Classement des experts

  • 1. Stéphane Cadorette 99 pts
  • 2. Kevin Dubé 87 pts
  • 3. Roby St-Gelais 80 pts
  • 4. Pascal Dupuis 67 pts
  • 5. Alain Chainey 61 pts
  • 6. Jean-François Chaumont 36 pts
  • 7. Mathieu Boulay 33 pts