/finance/business
Navigation

Ça va rouler pour la Caisse en Inde

L’institution est prête à allonger plus de 600 M$ pour trois autoroutes à péage

Caisse de dépot
Photo courtoisie L’un des actifs que la Caisse souhaite acquérir en Inde est l’autoroute à péage Navayuga Dichpally, située dans l’État de Telangana.

Coup d'oeil sur cet article

La Caisse de dépôt et placement s’apprête à investir plus de 600 M$ pour acquérir trois portions d’autoroute à péage en Inde.

Selon le quotidien financier indien Mint, la Caisse a conclu une entente préliminaire avec le conglomérat Essel pour l’achat d’un segment de 125 kilomètres dans l’État de Madhya Pradesh, d’un autre de 59 kilomètres dans le Telangana et d’un dernier de 22 kilomètres dans le Karnataka.

La valeur de la transaction pourrait atteindre 35 milliards de roupies, soit 672 M$, a précisé Mint. L’accord final devrait être annoncé d’ici un mois.

L’investissement cadre bien avec deux des stratégies de la Caisse : miser sur des infrastructures qui génèrent des revenus stables et accroître sa présence en Inde, l’un de ses pays émergents de prédilection avec le Brésil.

Controverse

La Caisse détient déjà des investissements de plusieurs milliards de dollars en Inde. En février, sa filiale Ivanhoé Cambridge a engagé 250 M$ pour des projets résidentiels aux côtés du conglomérat indien Piramal.

De plus, une entreprise dans laquelle la Caisse a investi, CLP India, a les yeux sur les actifs éoliens de Morgan Stanley Infrastructure Partners dans le pays.

Un investissement de la Caisse en Inde suscite toutefois la controverse. L’institution a acheté une grande partie des obligations d’une valeur de plus de 400 M$ émises le mois dernier par un fonds de l’État du Kerala.

Le chef de l’opposition à l’Assemblée législative du Kerala, Ramesh Chennithala, a dénoncé la participation de la Caisse à cette émission en rappelant que l’institution est actionnaire de SNC-Lavalin — le plus important en fait.

Or, la firme d’ingénierie a mauvaise réputation au Kerala en raison d’allégations d’irrégularités en lien avec un contrat de réfection de centrales hydroélectriques décroché à la fin des années 1990. Au terme de longues procédures judiciaires, SNC a finalement été blanchie.

Quelques investissements de la Caisse en Inde

  • 1,3 G$ Edelweiss (crédit commercial)
  • 336 M$ Piramal (résidentiel)
  • 313 M$ Azure (énergie solaire)