/opinion/blogs/columnists
Navigation

Les mots dits du samedi

Coup d'oeil sur cet article

Êtes-vous dans la rue ?

Avertissement : Le lien entre cette chronique et le jeu du correcteur-réviseur de la semaine dernière n’est pas fortuit. 

1- Session d’entraînement est une forme fautive. Le mot session est principalement réservé à des périodes de l’année au cours desquelles se tiennent des assemblées (une session parlementaire), des périodes scolaires ou d’examens (sessions d’automne, etc.). On dit plutôt : une séance d’entraînement. 

2- Vous avez 50 ans ? Vous n’êtes pas un cinquantenaire, mais un quinquagénaire. Le mot cinquantenaire s’emploie surtout comme nom masculin désignant le cinquantième anniversaire d’un événement. 

3- Il faut préférer la forme « habiter dans la rue xyz » à la formule fréquente « habiter sur la rue xyz ». Cependant (est-ce logique ?), on dit « j’habite sur (et non dans) le boulevard Quirion » ; Charles, lui, habite sur (ou dans) l’avenue Tourigny. Ainsi avec le verbe habiter, on place généralement la préposition « dans » devant le mot « (la) rue », mais « sur » devant le mot « (le) boulevard » et « sur » ou « dans » devant le nom « (l’) avenue ». Un truc ? Oublier la préposition (et l’article) devant les mots rue, avenue, boulevard : Marthe habite rue Chopin et sa sœur avenue des Pins. 

4- « C’est », suivi d’un nom au pluriel s’accorde normalement avec celui-ci (ce sont les mesures prises par le gouvernement...). Lorsque « c’est » est précédé d’un nom au singulier et suivi d’un nom au pluriel, on recourt à la forme plurielle. Ex. : Le vrai repos, ce sont les vacances à la campagne.

Attention à l’ogre !

Quand employer l’élision ? demande H. Provencher. L’élision – la suppression de la voyelle finale d’un mot suivi par un autre commençant par une voyelle ou un h muet – doit normalement se faire devant un nom. Les mots qui peuvent s’élider sont nombreux. Citons le, la et de (attention à l’ogre et l’araignée : défense d’entrer) ; je, te et ce (j’écoute ; je t’entends ; c’est clair). Il devrait y avoir élision autant devant un nom propre que devant un nom commun (le roman d’Hélène). Mais l’élision est interdite devant le h aspiré (les éleveurs de homards) et devant les adjectifs numéraux huit et onze (un essaim de huit mille abeilles ; une ménagerie de onze éléphants). L’article « le » ne s’élide pas devant le mot oui : le oui à l’indépendance. Il n’y a pas d’élision dans le langage écrit, devant la voyelle u : tu as raison (et non t’as raison). Dans la phrase « cela a été plaisant », si je remplace le mot cela par ça, est-ce que je dois dire « ça a été » ou « ç’a été » ? Le pronom démonstratif ça ne s’élide généralement pas devant une voyelle. Ex. : Courir 20 kilomètres, ça épuise. Cependant, on peut faire l’élision devant en. Ex. : Ça en (ou c’en) prend du courage. « Ça » peut aussi s’élider aux temps composés avec le verbe avoir (sauf si l’auxiliaire et le verbe sont séparés par un autre mot : ça a bien marché). Ex. : Ç’a été long. Le pronom « ça » ne prend pas d’accent, contrairement à l’adverbe de lieu « çà ».

La dictée de la semaine

Il faut répondre de façon juste aux questions suivantes.

Un cahier à colorer ou un cahier à colorier ?

Docteur Untel ou le docteur Untel sera à la clinique demain ?

Le groupe avec lequel ou avec qui nous avons discuté ?

Les lettres mêlées

  • S S S S A R R E E

Définition : Revenir sans cesse sur les mêmes questions.

Un indice : Il s’agit du plus long palindrome (mot qui se lit dans les deux sens).

Réponses

La dictée : Un cahier à colorier. Le docteur Untel sera à la clinique demain. Le groupe avec lequel nous avons discuté.

Les lettres mêlées : RESSASSER

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.