/sports/hockey
Navigation

L’état d’Erik Karlsson fait jaser

L’état d’Erik Karlsson fait jaser
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

En plus de perdre le quatrième match de la finale de l’Association de l’Ouest aux mains des Blues de St. Louis vendredi, les Sharks de San Jose doivent se soucier de l’état du défenseur Erik Karlsson, qui semblait mal en point durant la troisième période du dernier affrontement.

L’ancien des Sénateurs d’Ottawa ressentait visiblement de la douleur, lui qui a raté plusieurs séquences au cours de la seconde moitié du troisième vingt. Il a d’ailleurs retraité au banc des siens avec un peu plus de neuf minutes à écouler. Karlsson n’est revenu sur la patinoire qu’au moment où les Requins, en retard 2 à 1, tentaient une poussée avec moins de deux minutes au cadran et le gardien Martin Jones au banc.

Interrogé par les médias après la partie, l’entraîneur-chef Peter DeBoer n’avait rien de nouveau à annoncer au sujet du vétéran ayant manqué 27 des 33 derniers matchs des Sharks en saison régulière à cause de blessures à la jambe et à l’aine. Est-ce une rechute ou un autre problème qui est apparu vendredi? Impossible de le savoir pour l’instant.

«Vous savez, il a l’habitude de rouler avec les coups. Je ne suis pas vraiment certain de ce qui s’est passé. Je ne le sais pas», a résumé l’arrière Justin Braun au quotidien The Mercury News.

Malgré ses ennuis apparents, Karlsson a totalisé 25 min 9 s de temps de jeu pendant la soirée. Il joue en moyenne 25:32 par match depuis le début des séries; seul Brent Burns (28:46) a été plus utilisé que lui chez les Sharks.

Le Suédois a amassé 16 points, dont deux buts, en 18 duels éliminatoires ce printemps, conservant un différentiel de -2. Ses deux filets ont été inscrits mercredi dans le troisième match de la finale de l’Ouest gagné 5 à 4 par San Jose.

La série est égale 2 à 2 et se poursuivra dimanche après-midi en Californie.