/weekend
Navigation

Photos souvenirs: Sophie Faucher

Chaque semaine dans son cahier Weekend, Le Journal de Montréal vous présente des moments marquants de la carrière d’un artiste ainsi que quelques photos souvenirs.

Photos souvenirs: Sophie Faucher
Photo d’archives, Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

De série en série

Photos souvenirs: Sophie Faucher
Photo d’archives

La comédienne, toute en jambes, au mois de juin 1988. Elle en avait beaucoup à dire puisqu’elle serait de la distribution de deux grosses séries : Un signe de feu, de Lise Payette, et L’Or et le Papier, de Guy Fournier, qui débutaient l’année suivante à Radio-Canada­­­. Dix ans plus tôt, elle recevait son diplôme du Conservatoire d’Art dramatique de Montréal.

Minou fait du doublage

Photos souvenirs: Sophie Faucher
Photo d’archives

La belle Sophie, au mois d’avril 1987, alors qu’elle célébrait ses 29 ans. Elle était alors connue pour plusieurs rôles, dont celui de Minou dans Le Clan Beaulieu et Jeunes en liberté. Cette année-là, elle doublait la voix de l’actrice américaine Kristen Johnston pour la première fois. Elle fera plusieurs dizaines de doublages au fil de sa carrière.

Sur les traces de sa mère

Photos souvenirs: Sophie Faucher
Photo d’archives

Juin 1994. Il y a déjà 25 ans, Sophie, en entrevue, alors qu’elle jouait dans la pièce Chérie, le ciel t’attend. La fille de la comédienne Françoise Faucher (et du réalisateur Jean Faucher) suivait les traces de sa mère. Elle a joué dans près de 30 pièces de théâtre et autant de séries télé durant sa carrière.

La fabuleuse Crystale

Photos souvenirs: Sophie Faucher
Photo d’archives

Sophie Faucher a fait partie des personnages colorés de la série Le cœur a ses raisons. Impossible d’oublier la sublime Crystale Bouvier-Montgomery­­­, une ex-mannequin milliardaire botoxée jusqu’aux oreilles. Aux côtés d’Anne­­­ Dorval, Marc Labrèche, ainsi qu’Élise Guilbault, Lise Dion et Jean-Michel Anctil, à TVA.

La tragédienne

Photos souvenirs: Sophie Faucher
Photo d’archives

Avec Serge Thériault dans Ding et Dong, le film. Dans cette comédie absurde d’Alain Chartrand, le duo d’humoristes (Thériault et Claude Meunier) remporte un montant de 30 millions $ qui leur permet de fonder le Théâtre de la nouvelle tragédie et de rencontrer notamment Sarah (Sophie), une grande tragédienne qui fait des annonces de Kleenex pour survivre.


► La comédienne présente, en tournée à travers le Québec, son spectacle Frida Kahlo correspondance, qu’elle a conçu et mis en scène. Entourée des mariachis Figueroa, elle jette un regard sur la célèbre peintre mexicaine, grâce aux écrits qu’elle a laissés, dont son journal intime. Elle sera les 12, 13 et 14 juillet au Théâtre du Lac Brome, au mois de septembre à Amqui, Paspébiac et Chandler, en octobre à Saint-Jean-sur-Richelieu Sherbrooke, Victoriaville, Sutton, Val Morin et Lévis. Voir productionsmartinleclerc.com

► On retrouvera Sophie Faucher l’an prochain dans la comédie En tout cas, qui revient à TVA pour une troisième saison. La comédienne reprendra le rôle de Marie, la mère de Nicolas (Mikhaïl Ahooja) et voisine de Danielle (Guylaine Tremblay), venue rejoindre ses enfants à Montréal.

► Sophie Faucher a signé plusieurs bouquins, dont les livres jeunesse Moi, c’est Frida Kahlo et Frida, c’est moi, illustrés par Cara Carmina.