/finance
Navigation

Un fraudeur vend son domaine 4,35 M$

Coup d'oeil sur cet article

Chaque semaine apporte son lot de transactions sur la scène économique. Dans cette chronique hebdomadaire­­­, nous nous proposons de scruter la valse des millions qui entoure les transactions d’initiés, les ventes immobilières, les achats de biens de luxe ou autres faillites retentissantes des gens riches ou célèbres.

Le domaine laurentien d’un « bon ami de Couillard » finalement vendu

Photo d'archives

Un immense domaine dans les Laurentides, s’étendant sur plusieurs centaines d’acres, du financier déchu de Westmount Hans Black a finalement et discrètement été vendu l’an dernier pour une fraction du prix initialement demandé. Selon des documents notariés consultés, le domaine, tout près de Tremblant, a trouvé preneur pour 4,35 millions $. Il était en vente en 2016 pour 14,5 millions $. C’est une firme de la Floride régie par les lois du Delaware et représentée par un homme d’affaires de Tremblant qui fait du développement immobilier, George Lathouras, qui a acheté. Selon nos informations, la chanteuse Céline Dion, ses enfants et des membres de son équipe avaient visité à au moins deux reprises le somptueux domaine des Laurentides, sans faire d’offre. Hans Black a été reconnu coupable d’une fraude civile aux États-Unis. Il s’était décrit comme un « bon ami » du premier ministre libéral Philippe Couillard en 2015 et il l’avait invité en 2010 à siéger au conseil d’administration d’une firme dont il recevait des paiements.

Un fonds d’investissement new-yorkais mise sur Bellus

Orbimed Advisors, un fonds d’investissement de New York spécialisé dans le secteur de la santé, vient de faire l’achat de près de 1,5 million d’actions de Bellus Santé, de Laval, dans laquelle la richissime famille québécoise Bellini a des intérêts, pour 1,9 million $. Le fonds détient une participation de près de 24 millions $ dans Bellus. Le titre de Bellus a pris 40 % cette année dans la foulée d’espoirs sur des résultats positifs de son médicament phare contre la toux chronique.

Un v.-p. de la Caisse achète une maison de 2,9 M$

Emmanuel Jaclot, le v.-p. et chef des infrastructures à la Caisse de dépôt et placement du Québec, s’est offert avec sa conjointe une maison à Westmount pour 2,9 millions $. Cet ancien d’Électricité de France (EDF) demeurait auparavant à Londres et est d’ailleurs un critique du Brexit sur son compte Twitter. « Spectaculaire résidence patrimoniale classée catégorie 1, bien en retrait de la rue grâce au vaste jardin avant et à l’allée circulaire. Cette maison unique conçue par l’architecte [...] offre un luxe inégalé, un superbe escalier, plafonds de 12 pieds, moulures travaillées, vitraux et un puits de lumière baignant la maison de clarté », s’enthousiasme la courtière Rochel Cantor, de Engel & Volkers.

Un ancien des Remparts achète à Lac-Beauport

Photo d'archives

Mikhail Grigorenko, l’ancien joueur des Remparts qui évolue maintenant en Russie, a acheté avec sa conjointe une résidence à Lac-Beauport pour 1,6 million $ en décembre dernier. Cette « construction récente », dotée d’une entrée à mi-étage et d’un garage détaché, donne sur le lac. Elle est jugée idéale pour une jeune famille, selon la description d’un courtier.

Porsche séduit les Québécois fortunés

Photo Michel Larin

Les puissantes et élégantes voitures de luxe Porsche ont le vent en poupe au Québec, à une époque où l’automobile et la consommation ostentatoire ont mauvaise presse dans certains milieux.

Il se vend actuellement entre 1800 et 1900 véhicules Porsche au Québec, selon ce que nous a confié Michel Larin, le directeur général du concessionnaire Porsche Rive-Sud, près des Promenades St-Bruno, rencontré sur place il y a quelques semaines. Il y a dix ans à peine, c’était moins de 200 par année. Il s’écoule au Québec environ 25 % des Porsche au Canada.

La gamme va du VUS Macan 4 cylindres de base, autour de 50 000 $, aux véhicules sportifs exotiques et rares (pensons à la 918 Spyder) se détaillant plusieurs centaines de milliers de dollars.

Détail intéressant, plus de la moitié des acheteurs de véhicules Porsche au Québec paient leur voiture comptant, sans recourir au financement du constructeur ou à une location.

Le revenu moyen d’un ménage qui achète une Porsche est d’environ 300 000 $ par année. Parmi les clients, on compte des gens d’affaires, des hauts dirigeants, des policiers, des vedettes du petit écran et des vedettes du hockey, selon M. Larin. « Notre clientèle a plus peur de la fin du monde que de la fin du mois » illustre-t-il.

Le concessionnaire Porsche Rive-Sud, qualifié par M. Larin d’« un des plus beaux au monde » en raison de son design d’avant-garde et qui abrite notamment un gym, des espaces de travail et une salle de réception pour les clients, a nécessité un investissement de 25 millions $ du groupe Lauzon. « On était très attendus sur la Rive-Sud », dit-il.