/world/usa
Navigation

Une policière de New York arrêtée et accusée d’avoir voulu faire tuer son ex

Coup d'oeil sur cet article

NEW YORK | Une agente du service de police de New York a été arrêtée vendredi après avoir tenté de faire tuer son ex et la fille de son ami de cœur actuel par un tueur à gages.

L’affaire avait commencé en février dernier lorsque la policière Valerie Cincinelli avait demandé l’aide de son copain pour mener à bien son plan et lui avait remis 7000 $ US pour que son ex, un nommé Isaiah Carvalho Jr., et l’adolescente de 15 ans, considérée comme devenant encombrante, disparaissent de la circulation. Elle aurait accepté d’ajouter 3000 $ US lorsque son copain lui a dit que le tueur demandait plus d’argent.

La motivation de la femme de 34 ans, mère de deux enfants, pour faire tuer l’homme avec qui elle est en instance de divorce, n’a pas été précisée, vendredi, par les procureurs de la poursuite. Le couple s’est séparé il y a environ deux ans et M. Carvalho a demandé le divorce l’an dernier. Ils avaient rendez-vous devant la cour le mois prochain.

Selon le New York Post, Cincinelli a pu être arrêtée grâce à la collaboration de son copain qu’elle croyait être son complice. Celui-ci, dès le moment où sa propre fille est devenue une cible dans cette affaire, a communiqué avec le FBI et a continué à travailler avec eux pendant des mois. Il a notamment permis au FBI d’enregistrer ses conversations téléphoniques avec la policière et ses conservations en personne avec elle en portant un micro dissimulé sur lui.

La liquidation des deux personnes ciblées a été reportée à plusieurs reprises, puis, vendredi matin, un piège a été tendu à Cincinelli. Selon des documents soumis à la cour et consultés par le New York Post, une photo truquée montrant son ex mort dans sa voiture lui a été montrée par un policier s’étant présenté chez elle pour lui annoncer la triste nouvelle.

Cincinelli a feint de pleurer, selon une source proche du dossier. Après le départ du policier, elle a discuté avec son copain, qui était sur place, de ce que pourrait être son alibi dans le cas où elle serait interrogée par la police au sujet de la mort de son ex.

La femme a finalement été arrêtée peu de temps après et accusée. Elle risque 10 ans de prison si elle est reconnue coupable.

La juge Anne Shield a rejeté une demande de libération sous caution pour Cincinelli.

«Les preuves de culpabilité [...] de tentative d'assassinat de ces deux individus sont très fortes», a dit la juge en refusant la libération de l’accusée.