/sports/others
Navigation

Une tâche impossible pour les Raptors?

Une tâche impossible pour les Raptors?
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les Raptors de Toronto n’ont jamais atteint la finale de la NBA depuis leur arrivée dans la ligue en 1995, et ils risquent d’attendre davantage s’ils ne parviennent pas à renverser la vapeur contre les puissants Bucks de Milwaukee.

La formation du Wisconsin n’a fait qu’une bouchée de ses rivaux, vendredi, dans le deuxième match de la finale de l’Association de l’Est. Avec un gain de 125 à 103, elle a pris une avance de 2 à 0 et semble en voie de se défaire aisément des Raptors, qui ont pourtant récolté seulement deux victoires de moins qu’elle pendant la saison régulière.

Maintenant, que faut-il faire pour changer le vent de côté? Certes, Kahwi Leonard continue d’enchaîner les performances brillantes, lui qui a inscrit au moins 30 points dans neuf de ses 14 rencontres éliminatoires ce printemps. Cependant, après lui, les choses se gâtent. Les médias ontariens ont d’ailleurs souligné la maigre contribution de Marc Gasol et de Danny Green, limités respectivement à deux et huit points, vendredi.

«Leurs ennuis nous compliquent la vie, oui», a admis l’entraîneur-chef des Raptors, Nick Nurse, au quotidien Toronto Sun. «Plusieurs des tirs de Marc ont failli entrer. Il est un très bon joueur et un très bon marqueur. Là, il ne pouvait même pas acheter un seul panier. Après le premier temps d’arrêt, il était 1 en 5 ou 6, et je disais qu’en lui donnant une occasion, il pourrait réussir quelques lancers.»

«Danny est un excellent tireur, Marc est un gros marqueur. Ces gars-là doivent se lever et jouer. Ils le feront», a renchéri l’instructeur.

La foule aidera-t-elle?

S’ils veulent éviter l’extinction prochainement, les Raptors devront gagner dimanche devant leurs partisans au Scotiabank Arena. La bonne nouvelle, c’est qu’ils ont remporté cinq des sept parties disputées à cet endroit en séries 2019 et ont présenté un dossier de 32-9 à domicile en saison.

Néanmoins, tout reste une question d’exécution. Quelques-uns, dont Green, doivent s’ajuster au plan de l’adversaire.

«Les équipes sont intelligentes. À ce stade de l’année, elles ne le laisseront pas profiter d’ouvertures, a déclaré Kyle Lowry à propos de Green. Nous devons trouver une façon de se diriger dans la zone payante en pleine transition et à y faire notre place pour obtenir de l’espace et réussir des paniers.»