/world
Navigation

Chute d’une roquette dans la Zone verte à Bagdad

Coup d'oeil sur cet article

Une roquette est tombée dimanche dans la Zone verte de Bagdad, un secteur ultra-sécurisé, où se trouvent l’ambassade des États-Unis et les sièges du gouvernement et du Parlement irakiens, ont indiqué les forces de sécurité irakiennes.

Il n’y a pas eu de victimes, ont ajouté les mêmes sources dans un communiqué, sans préciser quelle était l’éventuelle cible visée dans cette zone, située dans le centre de la capitale irakienne.

«Une roquette de type Katioucha est tombée dans le centre de la Zone verte», ont-elles dit dans un communiqué laconique.

Selon une source policière, les informations préliminaires font état d’un projectile tiré d’une «zone abandonnée» dans le sud de Bagdad. 

La Zone verte est un îlot «bunkérisé», créé après l’invasion de l’Irak en 2003 par l’armée américaine qui avait renversé le régime de Saddam Hussein.

L’ambassade de Grande-Bretagne y siège également.

L’Irak, dévasté par des années de violences et de conflits, dont un, l’opposant au groupe jihadiste État islamique (EI), continue d’être en proie à l’insécurité avec des attentats meurtriers. Le dernier en date a fait huit morts, le 9 mai à Bagdad.

Sur fond de tensions croissantes avec l’Iran, pays voisin de l’Irak, les États-Unis ont rappelé il y a quelques jours leurs diplomates non essentiels de leur ambassade à Bagdad et du consulat d’Erbil (nord), jugeant que des groupes armés irakiens, favorables à l’Iran, constituaient une menace «imminente» contre leur personnel.