/entertainment/music
Navigation

«C’est un beau cadeau» -Lenni-Kim

Le Québécois Lenni-Kim donnait un concert à guichets fermés sur la scène de l’Olympia de Paris ce week-end

Lenni-Kim
Photo courtoisie, Julie Soto Le chanteur québécois Lenni-Kim a donné un concert à guichets fermés à l’Olympia.

Coup d'oeil sur cet article

Lenni-Kim a réalisé un grand rêve dimanche dernier en voyant son nom orner la marquise de l’Olympia de Paris. Le soir même, le jeune Québécois de 17 ans donnait son premier concert à guichets fermés dans la mythique salle de spectacle française. « C’était malade », souffle-t-il.

« N’importe quel artiste qui donne des spectacles rêve de monter un jour sur la scène de l’Olympia de Paris. C’est une scène hyper prestigieuse sur laquelle sont montés tellement d’artistes que je respecte et admire. D’être capable de le faire moi-même, à mon âge, c’est un immense honneur, et un très beau cadeau de la vie », ajoute-t-il.

« Bouffée d’adrénaline »

Joint par téléphone à Paris, lundi, Lenni-­Kim était encore sur le nuage qui le portait depuis la veille. Applaudi par quelque 2000 fans enthousiastes (la foule la plus bruyante de toute sa tournée, précise le chanteur), il n’a alors pas eu le loisir de réaliser immédiatement l’ampleur des événements.

« C’est en regardant des photos de tout ce qui s’est passé dimanche que je commence à en prendre conscience. Toute la journée, j’étais tellement nerveux et concentré que je ne pensais pas nécessairement à tout le reste », explique-t-il.

Évidemment, le chanteur avoue se sentir nerveux, chaque fois, au moment où il monte sur scène, quels que soient la taille ou le prestige de la salle où il se produit. Mais il ne cache pas que l’Olympia de Paris apportait une pression supplémentaire, qui s’est envolée dès son arrivée sur les planches.

« Quand tu te retrouves sur cette scène, tu ressens une bouffée d’adrénaline incroyable en sentant l’énergie de tous les grands qui sont passés là. Alors tu t’abandonnes dans ce tourbillon et tu donnes tout ce que tu as. C’est indescriptible comme sensation », assure-t-il.

Une nouvelle ère

Le concert de dimanche soir mettait un terme à la tournée accompagnant son premier album, paru il y a deux ans. Mais il a également permis à Lenni-Kim d’amorcer la transition vers la prochaine étape de sa carrière.

Les fans réunis à l’Olympia ont d’ailleurs eu un aperçu de ce que l’avenir réserve à leur idole. Car en plus de son dernier extrait, Still Waiting for You, le chanteur a présenté en primeur Minuit, un nouveau titre à paraître jeudi. Les deux chansons se retrouveront sur le deuxième album de Lenni-Kim, attendu plus tard cette année.

« Minuit donne une bonne idée de ma nouvelle ère. C’est une chanson plus mature, plus sexy, mais qui reste jeune et accessible. J’avais quinze ans quand j’ai sorti le premier album et j’en ai maintenant dix-sept. J’ai beaucoup grandi et évolué pendant cette période et je veux que ça paraisse sur mon prochain disque », indique-t-il.

Ralentir la cadence

Afin de mener à bien l’enregistrement de ce nouvel album, l’adolescent a dû reporter une série de concerts prévus ce printemps en France et en Belgique. Après deux années particulièrement remplies, le chanteur commençait à ressentir la fatigue.

« Il y a eu tellement de choses qui se sont passées dans les dernières semaines, et avec l’enregistrement de mon nouveau disque, mon équipe a vraiment voulu éviter que je tombe malade. Mais je vais très, très bien », insiste Lenni-Kim.