/news/health
Navigation

Les crèmes solaires faites maison sont dangereuses, indique une étude

Crème solaire
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

 Deux tiers des recettes de crèmes solaires faites maison trouvés sur internet n’offrent pas une protection suffisante contre les rayons ultra-violets (UV) du Soleil, a indiqué une étude. 

 Selon cette étude, menée par le Centre de recherche sur les blessures de l’Hôpital national pédiatrique de l’Ohio, aux États-Unis, 68% des recettes proposées sont inefficaces, alors que 95% d’entre elles affirment le contraire. 

 L’intérêt des consommateurs pour des produits de santé non industriels et biologiques amène de plus en plus de personnes à se tourner vers des recettes trouvées sur les réseaux sociaux. Or, cela n’est pas sans danger, a expliqué Lara Mackenzie, coauteure de l’étude, à CTV News. «Internet est un endroit formidable pour les familles qui cherchent une source d’inspiration et des projets dans les domaines de l’art et de l’artisanat, mais pas nécessairement pour créer leurs propres produits de protection solaire.» 

 Selon elle, les ingrédients recommandés dans de nombreuses recettes n’ont démontré aucune protection de manière scientifique alors qu’ils sont promus comme une alternative sécuritaire aux produits commerciaux. 

 «Les faits maison sont risqués, car ils ne sont ni réglementés ni testés pour leur efficacité, à la différence des écrans solaires commerciaux. Lorsque vous les fabriquez vous-même, vous ne savez pas si c’est sûr ou efficace», a-t-elle ajouté. 

 Les ingrédients les plus utilisés, selon la recension de l’étude, sont le beurre de karité, l’huile de noix de coco, l’huile d’amande, l’oxyde de zinc et la cire d’abeille. De cette liste, seul l’oxyde de zinc est reconnu protéger la peau des rayons UV, à condition d’être dosé à plus de 20%. 

 Les rayons UV sont la principale cause de cancer de la peau au Canada: chaque année 6800 Canadiens reçoivent un diagnostic de mélanome malin et 1200 en meurent. 

 Selon Santé Canada, un écran solaire à large spectre avec un FPS de 30 ou plus devrait être utilisé au moins 15 minutes avant l’exposition au soleil et réappliqué après deux heures. 

 Au Canada, les écrans solaires sont soumis à la Loi sur les aliments et drogues (FDA) et à ses règlements. 

 À la suite de plusieurs alertes sur des réactions cutanées associées à l’utilisation d’un écran solaire Banana Boat en 2017, Santé Canada a testé 27 produits d’écran solaire de diverses entreprises afin de vérifier leur conformité. L’agence n’a trouvé alors aucun problème et a également signalé qu’aucun écran solaire ne contenait d’ingrédients connus pour causer des réactions cutanées.