/lifestyle/columnists
Navigation

À propos de tatouage

Coup d'oeil sur cet article

La maman de cette jeune fille de 16 ans qui veut se faire tatouer sans le consentement de ses parents n’a vraiment pas à s’en faire, car avant 18 ans, la loi oblige l’enfant à avoir une lettre de ses parents lui accordant cette permission­­­.

Suzie

Je vais apporter certaines nuances à votre propos. Dès l’âge de 14 ans, un(e) mineur(e) a certains droits, comme entre autres celui de consulter un professionnel de la santé sans que ses parents aient à donner leur consentement ou même en soient avisés. Une adolescente de 16 ans peut aussi prendre seule la décision d’interrompre une grossesse, tout comme un(e) mineur(e) peut donner son accord à une transfusion sanguine, même si ses parents s’y opposent.

Mais en ce qui concerne le tatouage et le piercing qui, même s’ils concernent le corps, ne peuvent être clairement vus comme des soins de santé, et la loi pouvant prêter à interprétation à leur sujet, ce sont les maisons de tatouage qui ont pris les devants pour se protéger des poursuites. Toute personne de moins de 18 ans doit être munie d’une lettre de ses parents autorisant un tatouage ou un piercing.