/entertainment/shows
Navigation

Ludivine Reding sur scène avec un rappeur controversé

La comédienne de 22 ans a rapidement présenté ses excuses au public

Ludivine Reding
Photos tirées du compte Instagram @enimamms  Le rappeur Enima embrasse l’actrice Ludivine Reding sur la joue, en coulisse du Festival Metro Metro.

Coup d'oeil sur cet article

La comédienne Ludivine Reding est catastrophée de réaliser qu’elle s’est retrouvée sur scène avec un rappeur ayant déjà fait face à des accusations de proxénétisme abandonnées par la suite, dimanche, au Festival Metro Metro de Montréal.

« Je n’ai pas dormi de la nuit. Si je pouvais tout effacer, je le ferais », a confié hier l’artiste de 22 ans.

Celle qui s’est fait connaître et apprécier du public avec la série Fugueuse, dans laquelle elle incarne une jeune fille qui tombe sous le joug d’un proxénète, ne cachait pas être ébranlée par la situation.

Dimanche, elle s’est rendue sur le site du Stade olympique pour assister aux multiples prestations musicales.

Invitée à monter sur scène, l’actrice a été vue par des milliers de spectateurs faisant l’accolade au rappeur Enima, de son vrai nom Samir Slimani, qui se donnait en spectacle.

On les aperçoit sur scène, durant le spectacle du rappeur.
Photos tirées du compte Instagram @enimamms
On les aperçoit sur scène, durant le spectacle du rappeur.

Ce chanteur a déjà fait les manchettes en raison d’accusations de proxénétisme en Ontario et de possession d’armes prohibées à Montréal. Ces poursuites criminelles ont toutefois été abandonnées avant le procès, l’an dernier.

Photo et vidéo retirées

Une photo et des vidéos des deux artistes ont été publiées sur la page Instagram d’Enima. Elles ont depuis été retirées.

L’actrice de 22 ans réalise qu’elle est filmée à son insu.
Photos tirées du compte Instagram @enimamms
L’actrice de 22 ans réalise qu’elle est filmée à son insu.

N’empêche que de nombreux internautes, trouvant cette rencontre incohérente, ont émis un déluge de critiques à l’endroit de Mme Reding.

D’autant plus que la comédienne est ambassadrice du Réseau Enfants-Retour, une organisation sans but lucratif ayant pour mission d’assister les parents dans la recherche de leur enfant porté disparu.

Au lendemain des événements, après avoir pris connaissance de l’ampleur des réactions, la jeune femme n’a pas mis de temps à faire face aux commentaires.

« Mon cellulaire a manqué de batterie. Je ne savais pas ce qui s’était passé », a-t-elle avoué, déboussolée.

Lors de son passage en coulisse, une centaine de vedettes et spectateurs ont sollicité la personnalité publique.

Plus vigilante

« À chaque fois, ça me fait plaisir de le faire, a-t-elle expliqué, ajoutant qu’elle ne s’enquiert pas du passé et de l’intention des gens qui l’approchent lors de ses sorties. Malheureusement, certaines photos ou vidéos, qui circulent depuis [dimanche], ont été prises dans la frénésie du festival, sans plus, sans trop réfléchir », a écrit Ludivine Reding sur les réseaux sociaux, hier.

« Je n’ai pas voulu mal faire. Je reconnais que j’aurais dû réfléchir davantage et être plus vigilante dans certains cas avant d’accepter­­­ [de] participer. Je ne connaissais pas tous les détails. C’était une erreur et je m’en excuse profondément », a-t-elle conclu.